Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Laurent-Sorcelle.jpgLaurent Sorcelle.  À une dizaine d'années près, nous aurions pu partager le même emploi du temps au lycée Alain-Fournier de Bourges. Mais nous nous sommes croisés beaucoup plus tard chez des amis communs. Homme de télé, il a travaillé quelques années pour France 3. Homme de communication, il est membre des Arcandiers du Berry, organisateurs dans les années 1990, à Paris, des Printemps de Bouche, fêtes œnologiques et gastronomiques de découverte des produits du Berry. Homme d'écriture, il est l'auteur d'un roman, le Trésor de Los Mangos et il récidive aujourd'hui avec un hommage à Sancerre (lire plus bas) où il réside en alternance avec la capitale. Homme de vin, il est un des moines BerryCuriens. Est-il pour autant un Fou de vin ? Sa réponse avant celles du questionnaire : « En fait, j’aime la beauté du vin, sa finesse, ses arômes, les vins qui réveillent nos sens, nos envies de vérité, oui j’aime sentir les parfums, éprouver les sensations, l’intensité, les vibrations du palais ». Merci Laurent, et à bientôt autour d'une bouteille de ...sancerre de l'ami Didier Prieur, par exemple.

- Le déclic ? Certainement en Berry, à Sancerre, puis à Paris alors qu’on m’avait confié chaque jour à la télé une rubrique gastronomique. En quelques mois, je devenais copain avec les plus grands chefs. Qui dit table, dit vin ... à vingt-six ans, c’était top.

- Une devise ? "Le beau serviteur du vrai".

- Le meilleur souvenir de dégustation ? J’ai connu des bonheurs, des émotions, en dégustation. La dégustation est quelque chose d’intuitif, de personnel, il faut laisser sa propre bouche s’ouvrir au vin, le laisser nous offrir son essence profonde. Faire confiance à son ressenti, être humble, plein de candeur. Le bonheur gustatif peut être là, près de nous. Je me souviens, un soir d’été à l’Hôtel de Crillon à Paris, au milieu des années 1980,  j’ y ai bu un magnifique vin blanc tout en finesse, un parfum, une longueur en bouche extraordinaire. J’ai demandé qu’elle était cette merveille, on me répondit : "  Jeune homme c’est un Quincy ! ".  A vingt kilomètres de mon lieu de naissance existait ce vin alors que j’entendais en Berry les gens décrier ce vignoble. Ce joli souvenir de dégustation m’a amené dix ans plus tard à accepter la proposition de Jean-Michel Sorbe de participer à l’aventure des BerryCuriens pour promouvoir le quincy et le reuilly. On a bien fait, ce sont deux beaux vignobles.

- Cave ou armoire ? Combien de bouteilles ? Une cave à Paris, une cave à Sancerre.

- Les trois coups de cœur du moment ? Ce sera trois coups de cœur imbattables de rapport prix/plaisir :

. Les Ormes Sorbet, cru Bourgeois du Médoc, tous les millésimes, je les ai tous depuis vingt ans. Une valeur sûre à un prix exceptionnel. Si vous ne connaissez pas, goûtez vite !

. Le pinot gris de Reuilly, une merveille à découvrir d’urgence, dans le top des rosés en France ! Celui des Berrycuriens par exemple.

. Enfin, les sancerres. Prenez le plaisir de découvrir les domaines, la région est tellement belle. Un conseil… à déguster en vous laissant emporter par les photos de mon livre Sancerre, terre et vins d’enchantement.

Livre-Sancerre-Sorcelle-affiche-1-crop.jpg

Le livre. « Une invitation à découvrir Sancerre à travers la beauté de son vignoble et la richesse de son histoire », écrit Laurent Sorcelle dans son introduction. Une histoire qui remonte au Jurassique, passe par César et les Gaulois fous de vin, Louis le Connétable, Charles VII et les Écossais, Jacques Cœur.. Et par la Loire, ici majestueuse mais encore sauvage. Laurent Sorcelle n'oublie rien de ce qui fait la beauté du Sancerrois, quelle que soit la saison et nous rappelle que Sancerre, berceau du sauvignon, fut également une terre d'inspiration pour Stendhal, Chateaubriand, Balzac, Simenon et même Monet, lequel se faisait livrer du sancerre dans sa maison de Giverny...

(Sancerre, terre et vins d'enchantement. Laurent Sorcelle. Photographies de l'auteur, d'Éric Legouhy et Philippe Alexandre Chevallier. Éditions L'Arcande. Une soirée dédicaces est organisée le vendredi 30 novembre, à partir de 18h30, à la Galerie Pictura, rue Littré à Bourges).  

 

Commenter cet article