Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Marielle Adrian, directrice de l'IUVV, se souvient d'un richebourg 1955...

- Marielle Adrian. Elle est professeur en sciences de la vigne à l'Institut universitaire de la vigne et du vin  (IUVV) de l'université de Bourgogne qu'elle dirige depuis sept ans... Titulaire d'un doctorat sur une molécule qui a beaucoup fait parler d'elle pour sa présence dans les vins, le resvétratol, Marielle Adrian est également responsable, depuis une quinzaine d'années, d'une équipe de recherche « qui travaille sur les défenses de la vigne et leur stimulation pour la protéger de certaines maladies ».  « J'aime transmettre le savoir sous toutes ses formes, explique-t-elle, des cours et travaux pratiques traditionnels en salle au MOOC*, aux vidéos et, très bientôt aux technologies immersives, à des ateliers grand public ».  Notre folle de vin du jour se dit « très investie « dans ses activités professionnelles et soucieuse de la dynamique de l'IUVV, précieux héritage que nous ont laissé nos prédécesseurs. » Elle a par ailleurs co-créé un diplôme universitaire, Apprendre et comprendre la dégustation du vin, avec un petit effectif « pour une formation sur mesure », dans laquelle la dégustation est omniprésente. Une formation, « dont les retours sont excellents », placée sous la responsabilité de Jordi Ballester, autre fou ..., « fort d'une très grande expérience de la dégustation, qui sait transmettre sa passion. Bientôt dans cette rubrique ?

Les réponses de Marielle Adrian.

- Le déclic ? Le premier verre ? Une histoire ? Le déclic ... Une information sur l'existence d'une licence des sciences de la vigne à Dijon, unique en France, que j'ai décidé de suivre. Donc plutôt la vigne... Mais pas de vin sans raisin.

- La devise ? Pas de bon vin sans bon raisin.

- Le souvenir de dégustation ? Richebourg 1955, dégusté en 1996 au Domaine de la Romanée-Conti. J'étais doctorante et nous avions été invités avec mon directeur de thèse.

- Cave ou armoire ? Combien de bouteilles ? Une cave et dans les trois cents bouteilles je pense...

- Les coups de cœur du moment ? Très peu de dégustation en ce moment, malheureusement, mais je citerai un gevrey-chambertin 2010 de Bouchard père et fils et Clos de Vougeot Grand cru 2020 du Domaine Dubois à Premeaux-Prissey.

* Soit Massive Open Online Course... en bon français une formation à distance capable d'accueillir un grand nombre de participants. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article