Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

christophe_coupez.JPGChristophe Coupez. Ingénieur agricole, œnologue, il dirige un laboratoire d’analyses et de conseils en œnologie dans le Médoc, à Pauillac, pour la Chambre d’Agriculture de la Gironde. Pour tout savoir sur son métier, un lien sur You Tube. Voici ses réponses au questionnaire des Fous de vin. Merci.

 - Le déclic ? Le premier verre ?

 - Château Coutet 1922 et Château Balestard-la-Tonnelle 1943 chez Françoise et Jacques Capdemourlin en 1988. Ça aide, forcément.

 - Châteaux Capdemourlin, Balestard-la-Tonnelle et Roudier des années 1970 et 1980 pendant le mois que j’ai passé chez les Capdemourlin à Saint-Émilion en 1988.

 - Une devise ? Nous pouvons toujours mieux faire mais Dame Nature aura le dernier mot. Le principal étant de se faire plai-sir !

 - Le meilleur souvenir de dégustation ? Les cuves de Cos d’Estournel 2009 en macération post fermentaire. Là j’ai pris conscience que nous n’avions pas anticipé cette perfection. Et j’ai écrit une tartine sur le millésime 2009 que j’ai qualifié d'Akira en référence au manga du même nom.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Les deux . Je ne sais pas trop, j’en ai partout… des centaines. Pour mes quarante ans, mon épouse m’a offert une armoire de trois cents unités. J’ai rangé les bouteilles de mon bureau dedans. J’avais de la place à nouveau. Aujourd’hui, l’armoire est constamment pleine. Et mon bureau est à nouveau envahi de bouteilles et de caisses. Mais j’aime bien…ça doit me rassurer…on ne sait jamais, quelqu’un qui passe à l’improviste !

- Les trois coups de cœur du moment ? 

-  Le Retout blanc 2011 : les blancs sont rares en Médoc, alors cet assemblage atypique de cépages est un vrai coup de cœur. Il marie gros manseng, sauvignon gris, mondeuse blanche et savagnin. C’est sympa, il représente quatre régions de l’Hexagone. Élevé avec douceur, il promet déjà à travers son second millésime de figurer parmi les grands vins blancs de France. Bientôt en bouteilles. Je suis impatient.

-  Les arbois et côtes-du-jura blancs du Domaine Rolet Père et fils dans lesquels le savagnin participe. J’adore ces vins, ce cépage et ces gens. Jamais une déception ! Et quand on peut être patient, le plaisir n’en est que meilleur.

-  Château Cos d'Estournel rouge 2009 : forcément, après ce que j’ai écrit plus haut…Nous avons eu la chance de transformer l’essai. Du coup, je me dis que si la perfection devait exister en version « vin », Cos 2009 en serait une bonne représentation.

 

 

Commenter cet article