Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Betourne-2.jpgChristian Bétourné. Il prolonge ici ses Littinéraires Viniques, nom de son blog, brillant et cultivé, ainsi sous-titré: "Les mirettes au fond du verre ou... l'itinéraire hasardeux d'un buveur halluciné". La photo qu'il a choisie pour illustrer ce questionnaire montre sa gourmandise... Auto-portrait: « Suis simplement un être humain, né en 1946, qui chemine paisiblement vers sa fin. Je ne fais "rien", si ce n'est vivre, courir, respirer, me plonger dans la musique, le sport, le partage avec des amis précieux, la rencontre en général. Une bonne partie de mon temps, je le consacre à l'écriture, autour du vin, pour nourrir mon blog. Je regarde le monde vivre comme un citoyen qui cultive sa lucidité, à l'écart des modes et autres agitations de surface.»

Merci, Christian Bétourné, d'avoir pris un peu de temps pour nourrir, à votre façon, ce modeste blog de Fous de vin...

- Le déclic ? Le premier verre ? Cheval Blanc 1945. Hasard des rencontres, c'est au moment où l'on me propose ce questionnaire que je viens justement de l'évoquer sur mon blog ! http://littinerairesviniques.fr/achille-enfourche-le-cheval-blanc-%E2%80%A6/

- Une devise ? Je n 'aime pas les devises, ni les citations. Ce genre de démonstration "Ma culture en bandoulière" m'ennuie. Il est inutile de se réfugier dans les paroles d'un autre pour masquer son propre vide, et mieux vaut apprendre peu à peu à penser, plutôt que de déballer des fragments de textes piqués au hasard. La vraie culture, imbibe, façonne l'être, elle ne devient pas l'homme. Ce n'est pas un habit qui s'enfile à l'occasion. Elle ne se dit pas, elle est.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Rien n'est meilleur que ce qui reste à découvrir. Je citerai quand même les vins blancs de Nicolas Maillet, particulièrement sur le millésime 2010. De l'aligoté au pouilly-fuissé, en passant par ses mâcons, tous ses vins sont de grande tenue, vinifiés avec une précision impressionnante. Un souvenir récent aussi, un charmes-chambertin 2000 de Dugat-Py, longuement dégusté avec une paire de dégustateurs éclairés, dans une ambiance à la fois sérieuse et chaleureuse, qui nous a emmenés jusqu'aux plus hautes cîmes du plaisir vinique, dans une sorte de communion aussi sacrée que profane.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Armoires dont les portes s'ouvrent fréquemment … pour se vider et se remplir selon la fortune du pot et celle du temps … peu de bouteilles autour de nombreuses références. Mes caves à vin sont pleines de bonheurs à venir.

- Les trois coups de cœur du moment ? Je fréquente le vin depuis de longues années, c'est un compagnon de tous les jours, que je respecte et ne bois que raisonnablement. Le vin qui me fait rêver est celui qui me fait écrire. Il n'est jamais le même, quand il s'accorde, souligne ou attise l'humeur du moment. En ce sens, le vin me parle de mes insuffisances qui soulignent les siennes, de son humeur massacrante ou enjouée du moment, selon qu'il se donne, ouvert ou fermé à clef. Parfois il m'enivre les sens plus que le corps, il vibre avec mes émotions du moment et traverse ma page, illumine mes mots et me jette aux étoiles. Le vin qui me fait rêver est celui qui me met le cœur en fête sans besoin de paillettes, dans le secret de mon bureau, ou, le plus souvent, en compagnie de francs, simples et bons partageurs qui parlent vrai, spontané, sincère, qui se tiennent loin des discours creux, vides de sens et de vie, loin du superficiel dominant en ces temps de bling-bling à tout va …

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article