Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Michel Embareck, fou à cause d'un saint-romain, se souvient d'un mariage au pommard...

MICHEL EMBARECK. Nous nous sommes croisés, dans un autre temps, sur des reportages. Nous aurions pu nous rencontrer en poussette, dans le Jura, où il est né en 1952. Après Sciences Po, Michel Embareck tomba dans le rock'n'roll et le journalisme musical. A Best, celui de la grande époque, que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître, où il passa une dizaine d'années, de 1974 à 1983, avant de passer par la presse régionale. En charge des faits divers et de la rubrique justice, tout en animant une rubrique rock. Des faits divers au polar, il n'y a qu'un pas, qu'il franchit rapidement. Depuis une trentaine d'années, quand il n'est pas devant un match de rugby, dans son refuge ligérien ou en voyage, il écrit à son rythme des polars qui rencontrent un joli succès. Le dernier en date, il sort le mercredi 2 septembre : Personne ne court plus vite qu'une balle (Éditions l'Archipel). Merci, Michel, d'avoir répondu à ce questionnaire et continue à nous régaler avec tes commentaires désopilants sur les réseaux... A bientôt, autour d'un verre.

- Le déclic ? Le premier verre ? Un bourgogne bien sûr. Certainement du saint-romain rouge car je ne bois pas de blanc.

- La devise ? Jamais d'alcool que de la bière ( tchèque, allemande ou de la Shützenberger Jubilator. Jamais de bière sucrée) et du whisky.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Un pommard 47 ou 49 (je ne sais plus) au mariage d'une cousine. Le grand père de la mariée n'en vendait plus car "il ne lui en restait que huit cents bouteilles ". C'était vers 1983/84. J'aime le bourgogne rouge de la Côte de Beaune. D'ailleurs la Côte de Nuits n'existe pas... Je me damnerais pour en retrouver une bouteille.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Cave ET armoire

- Les trois coups de cœur du moment ?

. Saint-Romain rouge 2012 de chez Germain. Du pur Jésus. L'arôme de la terre familiale, la couleur de l'automne.

. Touraine rouge du Domaine de La Chapiniere 2013, au quotidien durant tout l'été. Léger, rubis, convivial.

. Touraine rosé de la Chapinière 2013 mais y'en a plus.

Commenter cet article