Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Julie-Lafoux.jpg

Julie Lafoux. Pendant que je me prélassais sous les palmiers par un petit 28 degrés à l'ombre, elle grelottait dans son Québec d'adoption par -30... Avant mon départ, elle m'avait promis de répondre au questionnaire. Promesse tenue... Originaire du pays nantais, Julie a découvert le Québec en 2006. « Je n’étais a priori pas destinée au domaine du vin avec mon diplôme des beaux-arts de Nantes en poche, explique-t-elle, et c’est bien en Amérique du Nord que je me suis mise à m’intéresser de plus près au vin, un comble vous me direz. Étrangement, c’est seulement en quittant la France que je me suis réellement rendue compte de ses richesses gastronomiques. Mes deux mentors ici, dans l’industrie du vin, sont deux Français : j’étudie actuellement en sommellerie avec l’un des meilleurs sommeliers du Canada, Don-Jean Leandri, et réalise des chroniques vinicoles pour la Drink Culture TV avec l’animateur radio Pascal Fernand.» Bravo, merci et bon vent, Julie...

- Le déclic ? Votre premier verre ? En rentrant du travail, certaines femmes retrouvent leurs maris affalés devant la télévision avec une bière, d’autres sont carrément absents, au gym ou bien avec leur bande de copains. Moi quand je rentre, la maison est toute embaumée d’un mélange d’amande et de vanille. Et je découvre mon conjoint qui cuisine, comme à son habitude, des macarons et des crèmes brûlées, chanceuse que je suis. C’est assurément cet amoureux de la gastronomie, fils de restaurateurs du Sud-Ouest, qui m’aura donné la piqûre des bonnes choses et qui m’aura surtout donné le déclic.

- La devise ? Achetez peu… mais achetez bien !

- Le meilleur souvenir de dégustation? Le vouvray mousseux de mon enfance restera de loin mon meilleur souvenir de dégustation. Les toutes premières gouttes de vin dégustées sont bien souvent lors d’évènements festifs en famille. Et quand on est enfant, on boit des bulles et on sent qu’on est en train de vivre un moment important. Parfois, j’aimerais bien pouvoir déguster a nouveau un vin avec mes yeux de petite fille.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Je suis du genre cellier sous le lavabo, sans endroit adéquat pour mes bouteilles je ne peux donc pas les conserver des années. J’ai peu de bouteilles à la maison, mais de très belles, ramenées de France : un sauternes, un margaux, un pomerol et un pauillac.

- Les trois coups de cœur du moment ? Mes trois coups de cœur en cette fin d’année 2012 :

. En rouge, cotes-du-luberon 2009, Domaine de Mayol . Je crois qu’on a toutes été sous le charme de Jacques Mayol dans le film Le Grand Bleu. Voici un vin a la fois charmant et puissant qui ressemble bien à son récoltant, Bernard Viguier.

. En blanc, Vina Esmeralda 2011 Torres (Espagne). J’ai découvert ce vin lors d’une dégustation avec l’ambassadrice de la grande maison espagnole. Un vin soyeux gorgé de fruits exotiques, tout simplement parfait pour les 5 à 7 entre copines.

. Cidre léger rosé mousseux 2011 Michel Jodoin (Québec). Un cidre mousseux élaboré selon la méthode traditionnelle. Je soutiens les pomiculteurs car moi aussi je me suis cassé le dos pour ramasser les pommes du verger familial. Et oui, je fais parfois des infidélités au Kerisac !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article