Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le Mondovino continue de tourner... (7)

« Le vin est semblable à l'homme; on ne saura jamais jusqu'à quel point on peut l'estimer et le mépriser, l'aimer et le haïr, ni de combien d'actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable .» C'est du Beaudelaire. Qui sert d'introduction à cette rubrique.

- C'est cadeau ! Huit mille euros la caisse ! Ça c'est du cadeau... Faut dire qu'elle est unique, qu'elle contient, dans le millésime 2012, sept « icônes » parmi les plus grands de Bordeaux : Château Lafite Rothschild, Château Mouton Rothschild, Château Margaux, Château Haut-Brion, Château La Mission Haut- Brion, Château Cheval Blanc et Petrus. Voilà ... La Caisse Bordeaux Collection Duclot, a été dessinée par Philippe di Méo et son agence Reso Design Band. On peut notamment la trouver à la Bordeauxthèque des Galeries Lafayette Gourmet. A vos chéquiers !

- C'est saké ! Le Salon européen du saké et des boissons japonaises aura lieu les samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre au Centre des congrès CAP 15, à Paris. On pourra y découvrir toute la richesse et la diversité des sakés nippons, depuis le grand Nord du Japon avec l’île de Hokkaido, jusqu’aux îles du Sud de Kagawa, en passant par Hiroshima, qui sera d’ailleurs l’invitée d’honneur de cette édition 2015. On compte aujourd’hui moins de treize cents "sakagura " (maisons de saké) encore en activité au Japon. Plusieurs centaines de sakés, de nombreuses autres boissons originaires du pays telles que les shochu, umeshu, yuzushu, awamori et bien évidemment le thé vert… seront proposés à la dégustation. La liste des exposants déjà inscrits est disponible sur http://www.salon-du-sake.fr/fr/exposants/.

- C'est Loire ! Ce sera le trentième et il aura lieu du lundi 1er février au mercredi 3 février 2016, toujours au Parc des expositions d'Angers. Un peu en perte de vitesse depuis quelques années, et veuf du soutien des négociants et de certaines interprofessions, le Salon des vins de Loire cherche à innover pour ne pas mourir. Notamment avec un nouvel espace dédié à la bière locale et un pôle "cidres de Loire". L'offre en bag in box sera également valorisée sur un pôle réservé. Les nouveautés créées l’an passé poursuivent leur chemin : le pôle "Jeunes Vignerons", la journée consacrée aux cavistes et restaurateurs parisiens, les workshops… À noter également, la tenue renouvelée de La Levée de la Loire , les bios, aux côtés du Salon des Vins de Loire, auquel se joint en 2016, le salon Demeter. On annonce également une dégustation anniversaire exceptionnelle...

Le Mondovino continue de tourner... (7)

- C'est chic ! Vous les reconnaissez ? Mais si, Chantal Thomass, « la reine de la lingerie glamour » et Gérard Bertrand, le "grand" négociant-vigneron-bio du Languedoc-Roussillon. Ils viennent de signer un partenariat, le second ayant décidé d'adopter la nouvelle collection de bouteilles de luxe signée par la première pour Selective-Line, « la signature haut de gamme de Veralia ». Une collection de... deux bouteilles « haute couture » et leurs dix-huit déclinaisons, inspirée de l’univers inimitable de Chantal Thomass, col Claudine, perles, nœud, boutonnage, capiton... Gérard Bertrand a réservé deux modèles en exclusivité. Le premier vin, la Baie des Perles, un languedoc blanc, sera commercialisé dès le millésime 2015 et disponible dans toutes les enseignes GMS en février-mars 2016. Bouteille en PVC. À 6,95 euros...Chic et pas cher !

- C'est bon ! Toujours chic, chic et bon, ce dessert que l'on servira sur les tables les plus branchées pour les fêtes de fin d'année. Son nom ? Krug&Potato. Il est signé Sébastien Gaudard, le « Tom Ford de la pâtisserie », associé avec Krug. Potato ? Ben oui, notre bonne vieille patate, en français. Revisitée « en habit de pâte d'amandes - noisettes fondantes, pomme de terre en biscuit et comme confite, crème à la vanille Bourbon de Madagascar »... Salivant ! Pour l'accompagner, un Krug Grande Cuvée, assemblage de plus de cent vingt vins de plus de dix années différentes. Disponible du 15 au 31 décembre à emporter ou sur place, à la pâtisserie : un verre de Krug Grande Cuvée accompagné du dessert pour 38 euros. Très chic, on l'a dit !

Le Mondovino continue de tourner... (7)

- C'est tropical ! Les rhums des Caraïbes - sans les Antilles françaises - passent à l'attaque et lancent, depuis quelques mois, une grande opération de communication pour faire découvrir les nectars tropicaux... Et cela passe par un nom assez barbare, WIRSPA, pour West Indies Rum&Spirits Producers' Association, un label « d'authenticité, de provenance et de qualité » pour des rhums provenant des treize pays et de dix-huit distilleries du Cariforum, le marché commun des Caraïbes. Où le présent et l'avenir de plus de cent mille personnes dépendent directement du rhum. Après les États-Unis et le Canada, la campagne Authentic Caribbean Rum (ACR) passe par l'Europe, et notamment la France, où sont organisés des masterclass animés par Grégoire Erchoff, membre du panel international d'ACR. C'est ainsi que l'autre jour, au Maria Loca, bar très cool du quartier Bastille, j'ai pu déguster quelques rhums que vous ne trouverez pas encore dans vos boutiques préférées. Mais ça va peut-être venir... Allors, retenez ces noms : Saint-Nicholas Abbey (Barbade), Barcelo Impérial (République Dominicaine), Hampden Gold (Jamaïque), El Dorado 15 ans (Guyanne Anglaise), Clarke's Court Old Grog (Grenade), Quel voyage !

Le Mondovino continue de tourner... (7)

- C'est à lire ! Un peu de lecture avec ces deux livres des Éditions de La Martiniere. Le premier, Leçons de dégustation, est signé Emmanuel Delmas, sommelier-conseil et blogueur, qui a été un de mes premiers Fous de vin, il y a quatre ans. Alors quoi, un livre de plus pour apprendre aux amateurs à mieux déguster ? Pas seulement. Car Emmanuel Delmas ne prend pas ici le docte ton du professeur et du spécialiste qui sait tout. Il raconte sa passion, fait partager ses expériences, ses émois, ses rencontres, écrit à la première personne, s'adresse sans chichis à ses lecteurs tout en leur distillant, en bon pédagogue, de précieux conseils. Un joli livre plein "d'humain", comme dit l'autre... Un seul regret : qu'il n'ait pas choisi comme terroir remarquable un vignoble du Cher. Le second livre, Pépites de cavistes, se propose de vous faire découvrir les « meilleurs vins près de chez soi » avec douze cavistes, « ardents militants du "nature," dingos du bio, monomaniaques d'une région viticole, " sans étiquettes" », installés dans quelques grands villes françaises et dont vous lirez, en introduction, les portraits avant de parcourir leurs sélections. Guide utile et sympa. Malheureusement pas de caviste du Centre qui, pourtant, ne manque pas de figures... Peut-être pour la prochaine édition. (Les deux livres sont à 18,90 euros).

- C'est en cercle ! Le Grand Cercle des Vins de Bordeaux est né en 2013 grâce à la volonté d’Alain Raynaud, son président-fondateur, d’unir sous une même entité des vins de la Rive Droite et de la Rive Gauche... Et ce n'était pas gagné. Objectif du Grand Cercle, qui compte aujourd'hui 193 propriétés sur trente et une appellations et représentant 3.603 hectares : rassembler les talents « de jardiniers méticuleux et passionnés ». Mais le Grande Cercle, ce n'est pas seulement une éthique, un club de membres cooptés et autoproclamés, c'est aussi « une réelle sélection de châteaux réunis pour leur qualité », qui soumet chaque année l’ensemble de ses crus à deux dégustations obligatoires, celle des primeurs bien sûr, et une seconde concernant un millésime antérieur. Cette soirée baptisée le Temps des Livrables et concernant le difficile millésime 2011 s'est déroulée, récemment, au Château Bellefont-Belcier. Un jury, présidé par le journaliste- expert Bernard Burtschy, a dégusté à l'aveugle intégrale les échantillons fournis par les châteaux avant de présenter le palmarès au cours d'une jolie soirée de gala. Voici le Top 10 : Château Le Moulin (Pomerol,) Château Fleur Cardinale (Saint-Émilion Grand Cru Classé), Château Montviel (Pomerol), Clos de la Vieille Église (Pomerol), Château La Fleur de Boüard (Lalande de Pomerol), Château Grand Corbin Despagne (Saint- Émilion Grand Cru Classé), Château Vray Croix de Gay (Pomerol), Château Sansonnet (Saint-Émilion Grand Cru Classé), Château Carteau Côtes Daugay (Saint-Émilion Grand Cru), Château La Croizille (Saint-Émilion Grand Cru). Ça peut vous aider dans vos achats...

Le Mondovino continue de tourner... (7)

- C'est nature ! C'était une première et une jolie réussite. Dimanche dernier, alors que les vignerons du Centre-Loire profitaient du week-end pour peaufiner leur préparation de vendanges, ceux de Châteaumeillant organisaient leur première Balade avec les vignerons placée sous le signe de George Sand. Plus de quatre-vingts marcheurs se sont déplacés pour cette première manifestation destinée à découvrir le vignoble le plus central de France. Bravant les nuages et les petites pluies du matin, ils ont pu, au gré de leur randonnée dans les superbes paysages du Boischaut, goûter les raisins de gamay, pinot noir et pinot gris, échanger avec les vignerons sur la viticulture, s’initier à la dégustation et découvrir ou redécouvrir des textes de la bonne dame de Nohant. Un repas, inspiré par George Sand attendait la troupe de marcheurs au creux d’un pré, repas bien sûr accompagné des vins de Châteaumeillant, avant de finir une belle journée épargnée par la pluie, avec quelques notes de Chopin.

- C'est politique ! Je termine cette rubrique mensuelle par cet appel de soixante parlementaires PS et PRG au président de la République pour qu'il fasse réintroduire un amendement de clarification de la publicité œnotouritsique, suite à la décision du Conseil constitutionnel. Rappelons que ce dernier a retoqué, en août dernier, l'article 225 de la loi dite Macron relatif à cette publicité. Ce nouvel amendement pourrait être introduit cette semaine au cours de l'examen du projet de loi Santé. « Une telle initiative gouvernementale permettrait ainsi de mettre définitivement un terme à l’insécurité juridique en matière de publicité des boissons alcoolisées bénéficiant d’une indication géographique protégée ; mesure recommandée par le rapport du conseil de promotion du tourisme daté du 11 juin 2015, pour favoriser le développement de l’œnotourisme et la valorisation de notre inestimable patrimoine viticole », écrivent les signataires. On croise les doigts !

C'est tout pour aujourd'hui...

Commenter cet article