Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Sophie Doche, folle à cause d'un vin interdit, se souvient d'un château-chalon 2008...

SOPHIE DOCHE. Elle a passé son enfance autour du monde et, dès son diplôme d'œnologie en poche, en 2007, est repartie pendant deux ans faire ses armes en Afrique du Sud, en Argentine et en Hongrie. « Passionnée de vin, de la vigne au verre, très gourmande », elle dit avoir découvert au cours de ses nombreux voyages, « la subtilité des accords et des harmonies ». A son retour en France, Sophie Doche travaille pour une grande société de vins de la vallée du Rhône puis enseigne au CFA de Beaune, avant d'être embauchée comme maître de chai par la Maison Louis Max où elle travaille à l'élaboration de « vins pleins de personnalité dans le respect des terroirs et du produit », en collaboration avec David Duband, le directeur technique, qui est aussi « un vigneron star de la Côte de Nuits ». Bienvenue dans la bande, Sophie et merci pour ces réponses...

- Le déclic ? Le premier verre ? Durant mon enfance nous vivions à l’étranger, dans un pays où l’alcool était interdit. Dans toutes les maisons du quartier français où nous étions, une salle de bain était réservée à usage exclusif de production clandestine de vin. Le blopblop de la fermentation et les émanations de raisins sont ma madeleine de Proust.

- Une devise ? " Au fond du vin se cache une âme". (Théodore de Banville)

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Un château-chalon 2008 dont j’ai oublié le producteur, dans un bar un peu miteux, en fin de soirée. Une découverte : les noix, le curry, les fruits secs, l’abricot, la pêche et encore d’autres arômes, avec une telle sensation de fraîcheur. J’ai alors compris le panel infini des vins.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Les deux. Par la force des choses une armoire chez nous, deux cents bouteilles. Et une cave chez mes parents de trois cents bouteilles à l’abri des regards et des variations de température.

- Les trois coups de cœur du moment ?

. Château Dereszla, tokaji sec, 2011. Ici du cépage furmint, il est complexe avec une belle trame acide. Il a une grande complexité aromatique sur le muscat, la poire, les épices et la verveine . Une découverte à chaque fois.

. Rully, Louis Max, 2013. Le meilleur rapport qualité prix en Bourgogne pour moi. Un vin frais, cristallin, sur le citrus et les fleurs blanches. Un très bel équilibre en bouche. Je lui trouve mille et un accords mets et vin.

. Finca Vallederoble, Bodega Felix Callejo, Ribera del Duero, 2009. Toute la richesse du tempranillo et la finesse du merlot à parfaite maturité. C’est un vin bio gourmand, souple et très racé. Je préfère le boire seul tant il se suffit à lui-même. Quel velouté !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article