Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Blancs de Savoie et rasteau en petites lampées...

BOURGES. « Dans cette vigne centenaire, exposée aux quatre vents, Éole déshabillait les femmes lorsqu'elles se penchaient pour travailler et depuis cette époque, on la surnomme ... Montracul.»  Pas sûr que cette explication - sur la contre - et le dessin,  sur l'étiquette de cette bouteille du Domaine Dupraz, dix-huit hectares, en agriculture biologique, autour d'Apremont, fassent sourire les féministes... Puissent-elles en aimer le contenant. Un jus issu d'une vigne centenaire de jacquère, le cépage local, « vinifié en douceur et élevé pendant dix-huit mois en cuves béton ». Ce millésime 2018 a quelque peu évolué, tant dans sa robe, or foncé, que dans ses arômes, fruits blancs surmûris, notes de pot pourri. Bouche ample développant de légères notes oxydatives et des amers qui n'excluent par une certaine fraîcheur vivifiante. Dans les 15 euros.

Autre blanc de Savoie découvert ces dernières semaines, la cuvée les Deux Tilleuls 2019, appellation Chignin-Bergeron, de la collection Empreinte de vigneron de Philippe et Sylvain Ravier, père et fils, installés sur un domaine d'une quarantaine d'hectares dans la Cluse de Chambéry, au milieu des montagnes. De la roussanne ( baptisée bergeron en Savoie) à cent pour cent, vendangée à la main, lentement pressurée, ayant subi les deux fermentations, alcoolique et malolactique, et un élevage de dix mois. Jolie robe dorée, nez riche et complexe offrant des arômes de fruits jaunes mûrs, voire confits, mêlés à un bouquet de fleurs sauvages relevé de pointes épicées. Bouche dans la même lignée, amplitude, gourmandise, précision... Jolie bouteille. 18,60 euros. 

Blancs de Savoie et rasteau en petites lampées...

- On descend un peu plus bas, dans la vallée du Rhône avec ce rasteau du Domaine Brusset, cuvée la Bastide, millésime 2020, ouvert l'autre soir sur des tranches de cochon et des poivrons marinés... « Assemblage de grenache et de mourvèdre issus  d'un sol argileux, vendangés à la main avec tri, vinification traditionnelle avec éraflage, piégeage, sans levurage, une cuvaison longue à 28 degrés et un élevage de dix mois en cuve et en fût » explique le domaine. Robe grenat, nez évoquant les baies noires compotées, relevées d'épices douces et de réglisse, quelques notes d'humus tiède et de garrigue.  Bouche ronde, tannins en place, bien fondus et longue finale évoquant la encore la compote de fruits épicée. Dans les 15 euros.

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article