Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Que serait cette nouvelle année sans les petites lampées ?

BOURGES. ll fallait le boire ! Et comme l'ami sudiste rentrait avec ses chiens d'un cavage, nous avons débouché ce 2007 de Château Grand-Puy Ducassse à l'heure de l'apéritif, devant la cheminée crépitante d'une grande maison de Provence. Du pain grillé et beurré, des tranches de truffes !  Et ce pauillac ... En attendant le dîner. Peut-être aurais-je dû le carafer   quelques heures plus tôt pour qu'il s'ouvre un peu plus car, derrière une robe pourpre foncée, le premier nez montra une grande discrétion avant de dévoiler ses arômes de fruits mûres mêlés à des notes de cuir, de réglisse, d'humus. Bouche un peu fluide, manquant un brin de matière, mais la fraîcheur était là, l'élégance et la longueur en bouche aussi et les truffes ont donc voyagé en agréable compagnie...

Que serait cette nouvelle année sans les petites lampées ?

- Pour escorter des ris de veau croustillants et une sauce crèmée relevée au savagnin, ce Vin Jaune Château Châlon 2002 du Domaine Désiré Petit à Pupillin, près d'Arbois. Accord parfait ! Derrière une robe éclatante, le nez développe une étonnante palette d'arômes, noix, citron confit, curry, grillé. Bouche à la hauteur, grasse, veloutée, fraîche, longueur interminable... Que ceux qui n'aiment pas les vins de voile passent leur chemin ! 

Que serait cette nouvelle année sans les petites lampées ?

- Changement de registre et de région avec cette cuvée Aura 2018 du Domaine de la Fontaine du Clos, propriété de la famille Barnier, à Sarrians, dans le Vaucluse. Un assemblage de caladoc et de marselan, provenant de sols argilo-clacaires. On me souffle que ces cépages sont vinvifiés séparément avant d'être assemblés pour un élevage d'un an en cuve. Chaud devant ! Dans les quinze degrés au compteur. Mais la puissance n'exclue ni l'élégance ni la fraîcheur. Robe presque noire, nez évoquant la confiture de baies noires mêlées au chocolat noir discrètement mentholé, tannins caressants, finale énorme, fruitée et épicée... Une belle découverte. 

Que serait cette nouvelle année sans les petites lampées ?

- Autre région, autre table ... et retour en val de Loire avec ce coteaux-du-vendômois 2019 bio du Domaine Colin, qu'on affectionne particulièrement. Pour cette cuvée Pierre-François, le vigneron a choisi d'assembler le pineau d'Aunis (65%) avec du pinot noir (30%) en y ajoutant une touche de gamay et de cabernet franc. Résultat, un nez pochette surprise derrière une robe éclatante. Des fruits rouges mûrs, des épices de souk, du tabac blond, des notes de marc. L'attaque est poivrée et vive, la bouche pleine de gourmandise, croquante et salivante, les tanins fondus et la finale n'en finit pas de raconter des histoires de jolis vins de Loire... Neuf euros de plaisir !

Les petites lampées reviennent bientôt... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article