Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées, du Jura au Beaujolais en passant par le Bordelais ...

BOURGES. Pique-nique et randonnée autour du lac de Sidiailles, c'est dans le Cher, à moins de cent kilomètres d'ici, par une belle journée estivale. Des envies de baignade, de caresses dans les herbes folles.... Et de rosé bien frais. Celui-ci est, comme moi, originaire du Jura. Magnifique et généreuse région qui compte six AOC : Arbois, où l'on célèbre le trousseau et le poulsard; Château-Chalon, où l'on magnifie le savagnin et le Vin Jaune; Côtes-du-Jura, où l'on trouve tous les types de vins; l'Étoile, terre de vins blancs tranquilles issus du chardonnay, mais aussi, naturellement du Vin de paille et  du Jaune. Appellations auxquelles il faut ajouter le macvin, vin de liqueur proposé dans les trois couleurs, fruit de deux tiers de moût de raisin et d'un tiers de marc du Jura, vieilli au moins douze mois en fûts; et l'AOC Crémant du Jura, un effervescent dans la composition duquel peuvent entrer les cinq cépages du département. J'y reviendrai un de ces jours...

Aujourd'hui, donc, ce Rosé d'été du Domaine Désiré Petit  à Pupillin, à quelques rangs de vignes d'Arbois, sur la route de Poligny, patrie du comté. Un très beau chais, sur le coteau, d'où l'on domine toute la vallée et une très large gamme de vins de qualité dont ce rosé 2019, issu du pinot noir et qui porte haut la typicité des vins d'ici. Robe soutenue, nez discret légèrement fruité, baies rouges et raisin frais. Bouche à la fois souple et vineuse, ample, finale sur un brin d'amertume rafraîchissante. Parfait pour le pique-nique, jambon blanc fumé, fromages de chèvre, et pour se mettre en forme avant de repartir crapahuter. Dans les 8,50 euros.

 

Petites lampées, du Jura au Beaujolais en passant par le Bordelais ...

- Même couleur mais autre région avec ce 2019 de Château Rollan de By,  domaine de 87 hectares en plein Médoc, propriété de Jean Guyon, qui a classé ses rouges parmi les meilleures références. Voici donc son rosé de pressurage, issu du cabernet sauvignon et du merlot, présenté dans une jolie bouteille ornée d'un rouge baiser qui donne envie de biger sa voisine, privés d'embrassades que nous sommes depuis des mois...  Robe claire, nez plein de fruits escortés de notes d'agrumes et de fleurs, c'est un brin acidulé, un peu bonbon, gourmand, tout en fraîcheur, ça se boit facile et c'est pas mal du tout avec une jolie pizza ... En rêvant de la Toscane retrouvée ! Dans les 9,50 euros.

Petites lampées, du Jura au Beaujolais en passant par le Bordelais ...

- En cuisine, pour préparer une poêlée de girolles, ramassées au cours d'une balade en Sologne, un verre de graves blanc 2018 de Château Haut de Selve, un assemblage de sauvignon blanc (50%), de sémillon (40%), passé en fûts pendant neuf mois, et de sauvignon gris. Robe jaune pâle brillante, nez complexe balançant entre des notes de pêche, de fleurs blanches, d'herbe et de verveine, de miel, avec quelques discrètes pointes vanillées, plein de vivacité en bouche fluide et fraîche, avant une finale légèrement pierreuse... Dans les 13 euros. 

Petites lampées, du Jura au Beaujolais en passant par le Bordelais ...

- Un hommage à Rabelais et au mari de Gargamelle !  C'est la cuvée Grandgousier 2017 du Domaine de Montrieux, d'Ariane Lesné, en appellation Côteaux-du-Vendômois, royaume du pineau d'Aunis que j'aime presque autant que le beaujolais... Un vin bio et naturel, issu de vieilles vignes de pineau, lequel a macéré plusieurs mois en grappes entières. Un régal au premier nez, très marqué par le poivre, les fruits rouges écrasés et des notes de grillé. La bouche est évidemment épicée, à la fois croquante et fraîche, tonique et tannique, la finale très longue et fruitée. À grandes lampées... Ça vaut dans les 17 euros.

Petites lampées, du Jura au Beaujolais en passant par le Bordelais ...

- Du gamay pour finir ces Petites lampées avec ce brouilly 2019 du Domaine Franck Chavy, à Régnié-Durette. Un vin sans sulfite ajouté issu d'une macération longue de vingt jours et d'un élevage en cuve, sans sulfite ni contact avec l'oxygène. Peut-être faudrait-il le carafer un petit moment avant de le déguster, par exemple sur cette excellente terrine de lapin maison... Robe foncée, nez sur des notes de confiture de vieux garçon, des épices, peut-être un soupçon floral avant une belle attaque en bouche, fraîcheur et acidité,  de la mâche. Finale qui tient la route et donne envie d'y revenir... Dans les 11 euros.

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article