Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées tricolores , du Bordelais au Jura via Quincy, Sancerre et Reuilly...

BOURGES. Petit dîner de déconfinement en petit comité, à la maison. Après des mises en bouche et quelques bulles, des cèpes bouchons servis debout sur une tranche de rôti de dinde fumé, oignon blanc primeur poêlé au lard, jus réduit. Oui, un blanc, avec cette entrée goûteuse à rééditer à la première occasion. Un vin jurassien, un savagnin ouillé (le contraire du Vin Jaune qui ne l'est pas ) avec cette cuvée Savagnier 2018 du Domaine Berthet-Bondet, une quinzaine d'hectares, en agriculture bio, dans la splendide reculée de Château-Châlon. Une cuvée parcellaire, issue de vendanges manuelles, d'un pressurage de la vendange entière, et d'un élevage de dix mois en cuve intox. Robe jaune paille, nez élégant, coque de noix, miel, fleurs blanches, bouche soutenue par une belle acidité escortée de notes de grillé, de mangue verte, des épices douces et une finale sur des amers désaltérants. 18 euros.

Brochettes de poulet mariné, buisson de nouilles de riz au soja, ensuite, avec ce haut-médoc 2016 de Château Larrivaux, soixante-quinze hectares sur la commune de Cissac-Médoc, au sud de Saint-Estèphe, propriété de Bérangère Tesseron, conseillée par l'œnologue Éric Boisserot. De la technique, vous en voulez ? Élevage en barrique de chêne français, dont 20% neuves et 80% d'un vin, assemblage de merlot (53%), de cabernet sauvignon (33%) de cabernet franc (5%) et de petit verdot. Robe aux reflets violets, nez explosif sur les baies noires mûres et des notes de tabac humide; attaque juteuse, bouche volumineuse avec le retour des fruits puis de pointes chocolatées et épicées, tannins fondants, bref un vin assez charnel qui pourra attendre encore quelques années. Dans les 18 euros. 

Petites lampées tricolores , du Bordelais au Jura via Quincy, Sancerre et Reuilly...

- Retour autour du Piton de Sancerre avec cette cuvée Coltabards 2018 du Domaine Joseph-Mellot. Du sauvignon, évidemment, issu d'un terroir très argileux situé sur le plateau de Ménétréol-sous-Sancerre, sept hectares en culture raisonnée. Robe aux légers reflets verts, nez intense sur les fruits jaunes, un peu de fleurs, des pointes de bergamote. La bouche est à la fois ronde, riche, mûre, et d'une belle persistance. Oui, sur des asperges, énormes, mousseline aérienne et citronnée...

Petites lampées tricolores , du Bordelais au Jura via Quincy, Sancerre et Reuilly...

- Restons en Centre-Loire avec ce quincy 2018 du Domaine Sorbe, propriété de la Maison Joseph-Mellot, ouvert à l'apéritif en préparant une salade tiède de fèves du jardin. Là encore du sauvignon, des vignes qu'une quarantaine d'années sur un sol sableux, élevé en cuves inox sur lies fines. Robe pâle, nez intense, des fruits jaunes, des agrumes, un peu d'exotisme. Bouche ciselée, franche, vive et un brin acidulée, finale évoquant la fraîcheur d'un matin de printemps..

Petites lampées tricolores , du Bordelais au Jura via Quincy, Sancerre et Reuilly...

- Reuilly toujours... Une visite chez Jacques Vincent, à Lazenay, est toujours un grand moment ! Galettes, saucisson, dégustation dans les trois couleurs du dernier millésime, et, ce jour-là, pour fêter notre première sortie d'après-confinement, ouverture d'un pinot gris 2009 ! Dix ans. Et le vin a pris de l'âge mais pas une ride... Un 2009 bien plus en forme que le 2014 dégusté en magnum, quelques jours plus tôt chez un ami. La robe a viré au jaune orangé, le nez, étonnant, sur la compote de coing, les abricots confits escortés de notes cireuse. Retour de la pâte de coing en bouche, riche et savoureuse... Un vrai dessert ... à l'heure de l'apéritif !

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article