Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées sonnent le Tocsin avec des vins naturels ...

BOURGES. La dernière fois que nous nous étions retrouvés autour du comptoir du  Tocsin, pour déguster des vins naturels, c'était en septembre, et l'heure était aux  rosés d'automne ou de la fin de l'été. ... Cette fois ce sont deux blancs et trois rouges que le maitre des lieux a décidé de faire découvrir. Le principe reste le même : dégustation à l'aveugle, la bouteille planquée sous une chaussette. On en cause à trois, on essaie de trouver le ou les cépages, la région, le producteur ...C'est parti ! 

1.  Un blanc très pâle. Le nez sur l'amande fraîche, « un côté fermentaire". Une bouche ronde, un peu beurrée, une belle acidité, du gras, et une finale pleine de peps. Du chardonnay ? Oui. Et un bien joli vin qui se laisse boire avec plaisir. On enlève la chaussette ? Cuvée Le Merle blanc 2016 de Julien Merle, « vigneron contemporain » à Légny. On lit l'étiquette : « Lubrifiant social (...) fruit du travail paysan sur le chemin de l'honnêteté intellectuelle (...) Longue cuvaison, levures indigènes, sans soufre ajouté, sans filtration.» 13 euros.  

Les petites lampées sonnent le Tocsin avec des vins naturels ...

2. Un autre blanc. Robe soutenue, reflets orangés. Le nez sur la pomme écrasée, la tarte Tatin, beaucoup de finesse, des notes d'alcool et de cailloux frottés. Bouche à la fois tendue et chaude, de fins amers en milieu de bouche, une belle persistance un peu saline. Propre et net. Les cépages ? Du terret blanc et gris. Et la cuvée Blanc 2014 de Yannick-Pelletier, à Saint-Nazaire-de-Ladarez, dans l'Hérault. 14 euros.

3. On passe au rouge. Robe très sombre, reflets violines. Nez sur les fruits rouges écrasés, le vin chaud épicé, des notes de gibier, « un peu lièvre ». En bouche, retour sur les fruits noirs, le raisin frais, la violette, « un jus assis sur une belle acidité  et des raisins bien mûrs ». Les cépages ? De la syrah assemblée à un peu de merlot. Cri du cœur : « Ça c'est du vin ! »... Et c'est la cuvée Z 2015 de Méryl Croizier, Domaine La Vrille et le Papillon, à Valvignères, en Ardèche.  14 euros. 

4. Robe très sombre, brillante. Nez discret, élégant, sur les fruits noirs, notes florales. Bouche pleine et tapissante, sur les fruits surmûris, une légère sucrosité naturelle, suivie d'une belle acidité qui confère au vin une réelle fraîcheur. Joli flacon. Le cépage ? Du grenache. Cuvée Poignée de raisin du Domaine Gramenon, à Montbrison. Poignée de raisin ?  « Un nom qui lui va bien ... ». 14 euros.

5. Le dernier avant de passer à table, pour une nouvelle dégustation des cinq bouteilles. La robe est légère, légèrement violette. Le nez encore sur l'élevage, des notes un peu boisées, d'atelier d'ébéniste, fond de verre très fruité. Pas mal d'acidité en bouche avant de retrouver les notes vanillées, finale un peu asséchante. « Il lui manque peut-être quelques années pour donner tout son potentiel .»  Le cépage ? Du gamay. Élevé en fûts. Et un vin là-encore signé Julien Merle, la cuvée Philibert 2015. Vive le gamay ! 

Bilan : cinq jolis vins à découvrir. Les petites lampées, "nature" ou pas, reviennent bientôt... 

Les petites lampées sonnent le Tocsin avec des vins naturels ...

Commenter cet article