Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées mènent une vie de châteaux...

BOURGES. Presque entièrement bordelaises, ces petites lampées, quatre sur cinq, pour terminer par un côtes-de-gascogne... Et on commence par ce moulis-en médoc 2011 de Château Maucaillou, un remarquable domaine de quatre-vingt dix hectares, propriété de la famille Dourthe, dont les vins sont souvent comparés, par nombre de sommités, à de Grands Crus Classés du Médoc. Un des rares Crus Bourgeois à être membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux. Très jolie robe grenat et chatoyante sous la lumière blanche d'une jolie salle à manger, un nez plein de gourmandise, sur des baies rouges mûres écrasées, des notes de réglisse et d'épices, des pointes florales, pourquoi pas un peu de violette. Beaucoup de jeunesse en bouche, salivante et sphérique, où l'on retrouve la fraîcheur des fruits écrasés, une belle générosité, des tannins un peu serrés mais élégants et des notes de boisé qui commence à se fondre pour nous guider vers une finale suave. On peut encaver...

Les petites lampées mènent une vie de châteaux...

- Depuis 1985, ce domaine et ses magnifiques bâtiments néo-classique entourés d'un grand parc magnifiquement arboré, est entre les mains de la famille Gardinier, également propriétaire du Domaine Les Crayères, près de Reims et de Taillevent Paris. C'est aujourd'hui Thierry Gardinier, entouré de ces deux frères, Stéphane et Laurent, qui dirige Château Phélan-Ségur. Ce 2007, assemblage de cabernet sauvignon et de merlot à parts à peu près égales, avec un peu plus du premier, a été ouvert par des amis sur une poularde dorée au four et son écrasé de pommes de terre truffé. Jolie robe profonde, nez très riche, compotée de fruits rouges, des notes de café, de grillé et de sous-bois. Une bouche soyeuse, de jolis tannins, un bel équilibre et une finale très longue. Et encore beaucoup de potentialité pour l'avenir...

Les petites lampées mènent une vie de châteaux...

- Ciqnuante-deux hectares au nord-est de Moulis ... Voici Château Poujeaux, classé Cru Bourgeois et propriété de la famille Theil. On a ouvert ce 1999 en préparant des côtes de canard à griller sur le tepanyaki au milieu d'une forêt de petits cèpes entiers.... Robe un peu tuilée , signe d'évolution, un nez sur le poivron grillé, escorté de notes de sous bois, de cuir. Bouche assez acide, sur des retours un peu terreux et une légère amertume, finale un peu plate. Même s'il a perdu un peu de sa superbe et de sa profondeur, ce 1999 s'est laissé boire avec plaisir... Mais il aurait pu être ouvert avant.

Les petites lampées mènent une vie de châteaux...

- Sur des cagouilles à la charentaise, cèpes et ail des ours, un 2003 du Clos des Jacobins, le joli domaine de Magali et Thibault Decoster, situé à l'entrée de la cité médiévale, au cœur des grands terroirs de Saint-Émilion. Un Grand Cru Classé remarquable, vinifié sous les conseils dHubert de Boüard. Robe superbe, nez complexe et riche, cassis, bois précieux, cèdre, des pointes florales, des notes épicées. Un bouche salivante, presque croquante, parfaitement bien équilibrée, sur des notes de cerises et de pruneaux, finale réjouissante... Encore beaucoup d'avenir. Zut, c'était une orpheline !

Les petites lampées mènent une vie de châteaux...

- On termine avec un joli vin bio, la cuvée l'Orfeo 2011 du Domaine Séailles, de Jean Laberenne, en appellation Côtes de Gascogne, vingt-six hectares dont deux pour l'armagnac... On est là sur du cabernet sauvignon, foulé et égrappé, suivi d'une macération de vingt jours et d'une vinification en cuves béton avant un élevage de douze mois en fûts de chêne d'un vin. L'affinage se termine pour une pair de mois dans des cuves béton. Belle robe sombre, nez très nature sur les fruits mûrs et le raisin, des notes de grillé. Bouche ample et riche, sur une longue finale fruitée et épicée pleine de caractère. Et ça vaut six euros, mais oui. Pensez donc côtes-de-gascogne ...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cours d oenologie Paris 30/12/2015 12:48

Le vin avec des escargots droit être très bon. c'est vrai que je n'ai pas encore. Très belle collection de vins.