Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

PARIS. Du petit verdot majoritaire, 40%, associé au cabernet sauvignon et au merlot, à parts égales... Un assemblage très original pour un cru du Haut-Médoc. Nom de baptême de cette nouvelle cuvée, dont le premier millésime en appelle d'autres : Nove. C'est du latin, oui, ça veut dire : En innovant. Ce qui va bien à Lamothe-Bergeron, ce beau château de Cussac, propriété, depuis 2009, du groupe de Cognac Hardy et H.Mounier.

Pour innover, les propriétaires ont innové et lancé un beau projet alliant tourisme haut de gamme et œnologie. Pour diriger cette vaste entreprise et superviser le projet, un homme souriant, compétent et disponible, Laurent Mery. Qui est entouré d'un prestigieux œnologue-conseil en la personne d'Hubert de Boüard, le co-propriétaire d'Angélus...

Lamothe-Bergeron a entièrement été remis à neuf après un an et demi de travaux. Un parcours pédagogique a été développé en collaboration avec l’Agence de Communication Au Long Cours. « Il est basé sur la scénographie qui propulse les visiteurs dans la vie d’une propriété viti-vinicole et leur permet de comprendre les différentes étapes de l’élaboration du vin. L’utilisation de nouvelles technologies, miroir animé, son et lumière, projection sur cuve, effet hologramme, etc, rend accessible et ludique le monde du vin » explique Laurent Mery. « Les visiteurs sont conduits par un guide qui leur présente l’histoire et les particularités de la propriété en visitant le château, son parc, son vignoble et ses installations. La visite se termine au sous-sol du château qui comprend un espace dégustation et une boutique par la découverte des vins de la propriété*.» Le château accueille également les groupes pour des réceptions, séminaires et événements d’entreprise grâce à un vaste espace entièrement aménagé et à son parc de deux hectares.

Nove et autres cuvées de Lamothe-Bergeron en petites lampées à l'Hexagone ...

Et côté vignobles ? Soixante-cinq hectares avec du merlot majoritaire (65%) et du cabernet sauvignon (44%), le reste étant partagé entre cabernet franc et petit verdot. Le domaine produit trois cuvées. La dernière née, Nove, est produite pour la première fois cette année, en quantité limitée et numérotée. À partir de 28 euros. La cuvée phare est le Cru Bourgeois Château Lamothe-Bergeron, environ deux mille caisses, à partir de 16 euros. Et il y a aussi, ici comme ailleurs, un second vin baptisé les Demoiselles de Bergeron, environ huit mille caisse, à partir de 10 euros. Très bon rapport qualité/prix/plaisir.

Dégustation de plusieurs millésimes, l'autre jour à Hexagone, le chouette restaurant de Mathieu Pacaud. Au menu, des petites portions... Des bouchées. Délicates, belles, délicieuses. Des gougères à l'apéritif sur les 2014. Le Cru Bourgeois évolue joliment depuis la dernière lampée du printemps... La Cuvée Nove montre un énorme potentiel, c'est ample et plein de fruit, complexe, surprenant. Sur le foie gras, pain d'épice, figues et coing, le 2012 du château, un vrai jeune homme, sur un nez un peu café, du cèdre aussi, une bouche déjà suave, des tannins flatteurs, une finale un peu épicée et un bel équilibre. Pour escorter le mignon de veau, câpres et citron confits, purée de persil moutarde, le 2011, un millésime sans grandes nuances comparé au précédent, facile à boire. Pour l'assortiment de fromages et le dessert, sublime ganache Bayano, glace au miel, croquant de noisette... le grandissime 2010, sur un nez explosif de sous-bois, d'humus, des notes mentholées, une bouche très riche, tannins fondus, longueur fruitée..Un vin à fort potentiel, qu'on peut encore réserver pour les grands moments.

Les petites lampées reviennent bientôt...

* L’équipe de Lamothe-Bergeron reçoit les visiteurs 7 jours sur 7 avec ou sans RDV en saison et propose trois tarifs de visite en fonction du nombre de vins dégustés (8, 10 et 20 euros) ainsi que des ateliers accords mets et vins ou encore des initiations à la dégustation.

Nove et autres cuvées de Lamothe-Bergeron en petites lampées à l'Hexagone ...

Commenter cet article