Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

En novembre, les petites lampées s'abreuvent de gamay mais pas que ...

Bourges. C'est un marronnier ! Chaque année, quand fleurissent les chrysanthèmes et tombent les feuilles mortes à la pelle, les vins primeurs, se boivent à pleins goulots ! Et notamment le beaujolais nouveau, annoncé pour le 20, troisième jeudi de novembre... C'est du gamay, un des plus grands cépages qui soient, c'est mon point de vue et je le partage, autour de quelques glouglous, avec des copains de bonne compagnie... Gamay, donc, pour ces petites lampées de novembre, mais pas que ...

Évidemment, vous pouvez opter pour des vins bios, des bios, des biosdyms, des natures... Il n'y a pas de "nature" sans "bio" mais il y a du "bio" pas "nature "... Vous suivez ? Ce n'est pas un jour d'école, on y reviendra..

On commence par un chiroubles 2010 de Georges Descombes, un des précurseur du bio et du "nature", qui vinifie ses vins avec un minimum de soufre. Ce chiroubles, nous l'avons dégusté dans une ville d'eau pétillante, Vichy, à la table d'un amoureux des 10 Vins Cochons, l'immanquable salon des vins naturels, qui aura lieu le 6 décembre prochain à Chateldon, autre ville d'eau ... On en recause. Au menu, une saucisse au couteau et .. auvergnate, des pommes de terre et des cèpes du Forez... Voilà, il y a pire comme programme. On a bousculé la quille du « Noune » sans retenue, dans une totale plénitude. Friand, gourmand, équilibré entre alcool et fruits rouges, soyeux, séducteur, coquin...sont les mots qui sont le plus souvent revenus autour des verres, avant le saint-nectaire et la tarte aux pommes... J'ajouterai que ce chiroubles est droit et franc comme un copain de trente ans. Nous sommes tous des amis de Georges !

En novembre, les petites lampées s'abreuvent de gamay mais pas que ...

- Autre grand monsieur du bio et du nature, Marcel Lapierre, décédé en 2010. Ce MMIX ( 2009, pour ceux qui ne lisent pas le latin dans le texte) est son dernier millésime. Le domaine familial de Villié-Morgon, en plein Beaujolais, est aujourd'hui dirigé par son fils Mathieu. Pour être franc, je n'ai pas toujours été séduit par les vins du Domaine des Chênes, mais là ... Nez propre, plein de fruits, cerise noire, bouche parfaite, soyeuse, équilibrée, gamay de chez gamay, des pointes de réglisse, une incroyable fraîcheur malgré ses quatorze degrés pointés... « Notre idéal est de faire du vin 100% jus de raisin », disait Marcel Lapierre. Du jus de raisin comme ça, qu'on nous en serve tous les jours...

En novembre, les petites lampées s'abreuvent de gamay mais pas que ...

- Changement de région avec ce ... Gamay, tout simplement 2013, du Domaine la Paonnerie, propriété de Jacques et Agnès Carroget-Gautier. Nous sommes en Loire-Atlantique, du côté d'Anetz, dans l'appellation Coteaux d'Ancenis, sur un domaine familial de vingt-deux hectares certifié en bio depuis 1997. Levures indigènes, pas de soufre, raisins vendangés manuellement à pleine maturité... D'où, après une légère aération, un vin plein de gourmandise, un peu pulpeux, sur des notes de fruits rouges à l'eau de vie, légèrement tannique, un brin minéral et épicé en fin de bouche.

On en termine avec le gamay nature en avec La Tranche, le retour... 2011, de Philippe Jambon, Vin de table naturel de chez naturel, sans soufre... Le Jambon revendique une tête de cochon et produit depuis 2006, sur son petit domaine de Chasselas, quatre hectares, des vins « propres ». Mêmes mots : gourmand, friand, croquant. Et tellement facile à boire qu'on a ... torchonné, c'est le mot, la bouteille en moins de temps qu'il en faut pour écrire ces lignes.

Avant de partir dans le Sud, petit détour par le Centre-Loire et par Tracy-sur-Loire avec ce sauvignon d'Alexandre Bain, cuvée Mademoiselle M... 2011. Alexandre Bain, en quelques mots, a créé son domaine en 2007 après un apprentissage dans diverses régions viticoles. Il laboure ses vignes, revendique une démarche naturelle et dit produire des « vins authentiques, sans nuire aux hommes, à la terre ou à l'environnement.» Minéral, un peu exotique au nez, sur des notes de miel, ce pouilly, que je qualifierai d'atypique pour mon palais peu habitué à ce style de sauvignon, à la bouche charnue, puissante, dense et longue, m'a tout simplement régalé...

En novembre, les petites lampées s'abreuvent de gamay mais pas que ...

Bien évidemment, tous ces vins dit "natures" et "bios" ont un prix... Dix, quinze voire vingt euros la quille... Rien à voir avec les deux primeurs d'Ardèche que l'on m'a envoyés il y a quelques semaines. Dans les quatre euros... Comme ce sont des IGP, ils ont été mis en vente un mois avant les AOP. Avec deux copains, au retour d'une virée aux champignons, on a descendu l'Ardèche primeur de la cave de l'Ablachère et la cuvée Modestine des Vignerons ardéchois, deux vins joliment fruités, friands, sur des notes de bonbons, autour d'une poêlée de chanterelles et d'un jambonneau. Des plaisirs simples... Il en faut. Comme une sorte de mise en bouche avant le jeudi 20 novembre.

Les petites lampées reviennent bientôt...

En novembre, les petites lampées s'abreuvent de gamay mais pas que ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article