Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Benoît Perrot, un des fous de Demain les vins, se souvient des Violettes de Bizot...

Benoît Perrot. Il est le co-fondateur de la société Demain les vins et travaille à l’hôtel Prince de Galles à Paris. « J’ai pris mes racines il y a une trentaine d’années dans la "capitale mondiale de la gastronomie", Lyon ! explique-t-il. Ce terroir, qui a bercé mon enfance, a développé chez moi une attirance très forte pour les métiers de bouche ». Parti très jeune à l’aventure, il est passé par le Nord de la France pour étudier au lycée hôtelier du Touquet puis par Nîmes et sa célèbre École Vatel, pour y obtenir un Master en management hôtelier, avant de tracer la route pour visiter le monde, Chine, Australie pour se « donner la chance de rencontrer des hommes passionnés et passionnants dans ce petit monde du vin ». Sa vie active est « dessinée par des maisons prestigieuses telles que l’hôtel George V, le Trianon Palace à Versailles puis l’hôtel Prince de Galles », où il a exercé au sein des services financiers. Avant que sa passion ne reprenne le dessus... Pendant la rénovation de l'hôtel, Benoît Perrot suit des formations avant d'obtenir un Master spécialisé Commerce International des Vins et Spiritueux.

« Ensuite est venue l’idée de créer Demain les Vins, avec deux amis, Matthieu et Antoine Mondésert, explique-t-il. Notre objectif est de mettre en valeur la richesse de notre patrimoine viticole avec les meilleurs représentants, faire découvrir à nos membres toute cette mosaïque de terroirs, les différentes expressions suivant la patte du vigneron et aussi d’aider des jeunes vignerons à s’établir. Pendant cette première année c’est Antoine Sunier que nous parrainons pour l’établissement de son domaine dans le Beaujolais.»

« Demain les vins est un concept innovant et n’est surtout pas qu’un site internet, poursuit Benoît Perrot. Il s’agit d’une société indépendante gérée par des passionnés du vins avec le but d’être au plus proche de nos membres grâce à des dégustations, les réseaux sociaux, nos descriptions de vignerons, de vins, notre blog et bientôt notre première boutique.» Merci pour ses réponses.

- Le déclic ? Le premier verre ? Le déclic ce sont principalement toutes ces rencontres qui ont nourri ma passion pour le vin. Il y a bien sûr ma famille, les vignerons, les grands chefs tels que Paul Bocuse et de nombreux sommeliers -la liste serait très longue.

- Une devise ? Il faut faire preuve d’humilité face au vin et ne pas avoir d’idée préconçue. C’est pourquoi je recommande fortement la dégustation à l’aveugle.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? L’un de mes plus beaux souvenirs de dégustation est un bourgogne blanc les Violettes 2008 de chez Jean-Yves Bizot. C’est un vin enivrant qui a tout pour lui. Ces vignes se situent dans la Côte de Nuits jouxtant Clos Vougeot… J’ai d’ailleurs eu la chance de cueillir ces magnifiques grappes ! Ce vin a une grande profondeur, une complexité aromatique avec des notes agrumes, d’amande, des notes florales (aubépine) ponctuées par une fine note boisée. La bouche est tout en délicatesse avec de la race et de la concentration. Un équilibre parfait qui laisse présager un grand potentiel de garde…Un vin qui restera gravé dans ma mémoire.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Les deux ! Et surtout l’une chez moi et l’autre en sécurité à quelques kilomètres pour m’éviter de faire des folies. J’ai commencé ma cave personnelle il y a déjà plus de quinze ans… Environ deux mille bouteilles.

- Les trois coups de cœur du moment ?

. Bourgueil Clos Nouveau 2008 de chez Gauthier. La résurrection d’un des plus grands terroirs, ce clos entouré de murs de tuffeau est le plus ancien du village de Benais. C’est un cabernet franc monstrueux qui n’a pas de complexe à avoir auprès des plus grands tels que ceux du Clos Rougeard. La robe est d’un rubis intense et profond. Des arômes de petits fruits noirs mûrs et de poivre gris sortent du verre. La bouche est d’un fruit éclatant, juteux, franc et délicat. La finale est d’une allonge incroyable

. Clos Canarelli 2012 rouge, à Figari : un vin qui tapisse le palais de bonheur tellement il est soyeux ! Il aborde une robe rouge sombre et intense. Des effluves de fruits noirs, d’épices et ses parfums de maquis corse ressortent avec délicatesse. Le vin est tenu par une fraîcheur minérale remarquable.

. Languedoc blanc du Domaine Saint-Sylvestre 2011, l’un des plus beaux blancs sudistes que j’ai pu déguster récemment. Un flacon d’une élégance rare, tout en finesse et précision. On retrouve des arômes floraux, de fruits jaunes tel que la pêche… et une minéralité rare !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article