Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées du Centre-Loire, dont la nouvelle cuvée du Domaine Laloue...

Bourges. Après le feuilleton des rosés d'été et quelques semaines sous d'autres cieux, les Petites lampées font leur retour avec l'automne ! Et ça commence par un sancerre rouge, Les Rôties, la nouvelle cuvée du Domaine Serge Laloue. Franck et Chrsitine Laloue, qui gèrent aujourd'hui le domaine, avaient depuis longtemps l'idée de faire une cuvée parcellaire issue de terroirs calcaires. « Nous attachons un soin tout particulier à la vinification de nos sancerres rouges et la dégustation régulière des fûts nous a donné envie de sélectionner quelques pièces pour en faire une cuvée plus racée, expliquent-ils. Le millésime 2012 présentait toutes les qualités pour sortir cette nouvelle cuvée : maturité optimale, état sanitaire irréprochable et faibles rendements.» Côté technique : « Cette cuvée a bénéficié de vendanges manuelles avec éraflage à 100 %, macération à froid de dix jours avec deux pigeages en début de fermentation, cuvaison de quatorze jours et élevage en tonnes de 600 litres pendant un an. Nous avons ensuite dégusté les huit tonnes issues de cette parcelle et sélectionné les deux pièces qui nous semblaient présenter le plus de délicatesse et de volume ». Ouvert et carafé quelques heures avant le repas, ce joli pinot noir offre un nez complexe sur les fruits rouges un peu compotés, une bouche très élégante et suave, quelques notes vanillée et de jolis tannins titillant joyeusement le palais. A revoir avec bonheur dans quelques années.

Petites lampées du Centre-Loire, dont la nouvelle cuvée du Domaine Laloue...

- Encore du rosé, je ne m'en lasse pas... On a bu l'autre jour un sancerre et un menetou. Le sancerre, c'est une cuvée Monts Damnés 2012 du Domaine Henri Bourgeois, que l'on m'a offert il y a quelques semaines, mais que je n'ai pas retrouvée dans l'offre de la célèbre maison de Chavignol. Présenté dans une lourde bouteille foncée, ce qui est rare pour cette couleur, ce rosé est évidemment issu du du pinot noir. Tout comme le second, un magnum 2011 du Domaine de Châtenoy d'Isabelle et Pierre Clément. Le premier avait déjà viré à l'orange, avec un nez complexe et des notes d'évolution marquée sur une bouche très vineuse, complètement étonnante, qui m'a rappelé certains rosés jurassiens. Le second dansait encore dans une jolie robe tendre mais avait gagné avec le temps des reflets plus soutenus, rondeur et et ampleur, sur de délicates notes de fruits mûrs. Les deux bouteilles ont été les joyeux chevaliers servants d'une cuisine orientale, samoussas et poulet au curry. Savoir faire attendre en cave quelques rosés de pinot noir pour les déguster une, voire plusieurs années après celle de leur millésime ...

Petites lampées du Centre-Loire, dont la nouvelle cuvée du Domaine Laloue...

- Et on termine par ce châteaumeillant issu du gamay, le Prétendant 2012 de Thierry Amizet. Vous lirez ici son histoire. Depuis la restructuration de l'ancienne cave du Tivoli, Thierry Amizet vend lui-même sa production aujourd'hui à son nom. Son Prétendant est joliment fruité, séveux, salivant, droit dans ses bottes. Parfait compagnon du petit casse-croûte qui a suivi, l'autre jour, les premiers travaux d'automne dans le jardin d'un copain. Et ça ne fait que commencer...

Les petites lampées reviennent (très) bientôt...

Petites lampées du Centre-Loire, dont la nouvelle cuvée du Domaine Laloue...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article