Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées vont de Saint-Émilion à la Loire, en passant par la Provence ...

BOURGES. Si vos chemins de traverse vous mènent jusqu'à Saint-Émilion, faites escale à l'heure du déjeuner au Château Troplong-Mondot, Premier Grand Cru classé, la belle propriété de Christine Valette-Pariente. Sur la crête du coteau de Pavie, face aux vignes ondulantes et à la vallée de la Dordogne, son restaurant, les Belles Perdrix vous attend ...

Nous n'étions pas face aux vignes mais sous une très belle treille et d'énormes grappes de muscat, l'autre soir. À deux coups d'ailes d'une buse variable de la montagne Sainte-Victoire. Dans les verres, le troplong 2006 dégusté sur des pâtes fraîches aux épinards et un pesto magnifique... Un élégant assemblage de cabernet franc, cabernet sauvignon et merlot, encore un peu sur sa réserve, un brin fermé,  malgré ses dix ans passés, c'est dire sa densité ... Derrière une robe rubis profonde, un nez sur les fruits noirs se mêlant à des notes de mine de crayon, de bois précieux, de réglisse et de grillé. Bouche assez souple, pleine, fraîche, sur une finale très fruitée et soyeuse, distillant des notes de tabac blond, de prunes confites, de confiture de vieux garçon. Un joli moment ...

Les petites lampées vont de Saint-Émilion à la Loire, en passant par la Provence ...

- Avant cet épisode sudiste, au cours duquel ont été dégustés pas mal de rosés, sur lesquels je reviendrai peut-être, ou pas ... deux vins rouges ouverts ici, dans le Berry,  provenant du Domaine Mérieau, trente cinq hectares sur la rive gauche du Cher, du côté de Montrichard, une adresse et des vins de Touraine très recommandables. D'abord cette cuvée baptisée L'Alliance des générations, millésime 2014, un assemblage de cabernet-franc (80%) et et de cot (malbec), vieilli dans les deux ans en fûts de chêne. Joli vin, sur un nez complexe, plein de baies noires bien mûres escortées de notes de simples. Bouche ample et riche, ce qui n'exclut pas la fraîcheur, retour des fruits avant une finale gourmande. Du même vigneron, la cuvée Cent Visages 2014, un cent pour cent malbec, élevé en cuves, toujours en AOC Touraine. Beaucoup de fruits rouges bien mûrs, des notes florales, une bouche puissante, mais sans lourdeur, avant une jolie finale légèrement épicée.

Dans la même soirée, et pour ceux qui, comme moi, ne boivent pas de rouge sur le fromage, mais du blanc... on a ouvert cette cuvée Pierre de Quinciite 2014 des BerryCuriens (qui n'ont plus de site actif, pour l'heure). La quincite, c'est une pierre d'origine fossile, aux éclats roses, couleur donnée par des algues fossilisées. Le sauvignon a été « vinifié, élevé et mûri pendant un an en barrique de quatre cents litres ». Il provient « des vignes de Villalin, lieu historique de l'implantation de la vigne sur le territoire de Quincy par les moines et moniales de l'abbaye de Beauvoir, à Marmagne », peut-on lire sur la contre-étiquette. Belle robe jaune or foncée, nez sur les fruits confits, l'ananas, le pomelo, des pointes citronnées. Bouche ronde et grasse, au boisé très fondu, longue finale vive ...pour un quincy atypique et surprenant.   

 

Les petites lampées vont de Saint-Émilion à la Loire, en passant par la Provence ...
Les petites lampées vont de Saint-Émilion à la Loire, en passant par la Provence ...

- On termine par un rosé ... Du Sud, j'ai rapporté, entre autres, cette cuvée baptisée Domaine Rosé 2016 du très tropézien Domaine la Rouillère, ouvert sur un carpaccio de tomates blanches, filet d'huile d'olive, citron vert, basilic et estragon... Un assemblage des cépages sudistes, le grenache, le cinsault, le mourvèdre, le cabernet sauvignon, le rolle...  Une robe très pâle, dans une élégante bouteille bien habillée, un nez très subtil, notes florales, feuille de figue, fruits frais et un réel bonheur en bouche, ronde et fruitée, rappelant les agrumes avant une finale longue, délicate, plaisante. Comme un soir d'été entre amis ... 

Les petites lampées reviennent bientôt...

Commenter cet article