Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

PS. L'abus d'alcool est dangereux, à consommer avec modération. 

Publié par Alain Fourgeot

Chardonnay, tranquille ou pas, en petites lampées, et bordeaux bien... français ! !

BOURGES.  De l'or pour les fêtes de fin d'année avec cette « cuvée identitaire » d'Ayala, un Blanc de Blancs issus de la Côte des ... Blancs,  ouvert à l'heure de l'apéro, saumon gravlax et zestes de citron vert. Vous débourserez quelque 55 euros pour ce 2015, « un des plus beaux millésimes de cette dernière décennie en Champagne » si l'on en croit Caroline Latrive, chef de cave de la maison. « L'année 2015 se caractérise par une climatologie idéale pour le développement des raisins, poursuit-elle, beaucoup de soleil et de la pluie juste avant la vendange ensoleillée. Les moûts collectés sont d'une exceptionnelle qualité, très sains, les chardonnays se révélant particulièrement expressifs car les raisins ont pu atteindre l'apogée de la maturité. »

La technique ? « Un assemblage issu des trois Grands Crus complété par un choix de Premiers Crus, un long vieillissement sur lies pendant six ans en moyenne, en caves, et un faible dosage, six grammes par litre. »  Résultat ? Une robe or brillante et lumineuse, peu de bulles très fines mais une surface mousseuse. Le nez, très riche, développe des notes florales escortées de feuilles d'agrumes froissées, de pointes épicées et de pâtisserie. Bouche équilibrée, d'une extrême fraîcheur, soyeuse, retour des agrumes, des notes de brioche avant une finale longue et crayeuse. Une belle bouteille à ouvrir en attendant le Père Noël ou les douze coups de minuit ...

Chardonnay, tranquille ou pas, en petites lampées, et bordeaux bien... français ! !

- Chardonnay tranquille ensuite, avec cette cuvée Les Morlionnes 2019, Mâcon La Roche-Vineuse de la cave des Terres secrètes, issue d'une parcelle d'un hectare de sols argilo-calcaires blanc caillouteux. 2019 ? « Un millésime chaud, sec et à forte maturité. Dès le début de l’année le temps se révèle plus doux que la normale avec un déficit de pluviométrie important. Du gel début avril et des phénomènes de coulure en juin provoquent des dégâts dans les vignes » explique-t-on à la cave. Quant à la technique ? « Raisins pressés lentement et débourbés méticuleusement avant d'être fermentés et élevés sur lies fines en fûts de chêne de  228 litres.» Robe or, nez charmeur, beurre citronné, fruits blancs, fines herbes froissées. Bouche délicate et ronde, enveloppante, avec retour des agrumes et de quelques notes florales et vanillées. Dans les 10 euros à la cave. 

Chardonnay, tranquille ou pas, en petites lampées, et bordeaux bien... français ! !

- On termine ces petites lampées avec un pessac-léognan, et le millésime 2018 de Château de France,  quarante hectares en AOC, propriété de la famille Thomasin.  Il s'agit d'un assemblage de cabernet sauvignon (56%) et de merlot, issus de graves très profondes. Technique ? « Vendanges manuelles, sept à dix jours de fermentation, trois à quatre semaines de macération en cuves avec fermentation malo-lactique, élevage en barriques neuves (30%) et de un vin, pendant douze mois. » Millésime encore jeune mais déjà très présentable, avec sa robe rubis sombre, un nez annonçant son élevage sans pour autant camoufler son fruit rouge mûr flanqué de notes épicées, voire fumées. Tout cela se retrouve en bouche après une attaque vive, tanins denses, poudre de chocolat vanillée. Dans les 25 euros. On encave ? 

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article