Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

PinotGrisClosDesAmandiers2008.jpgBourges. On s'était décidé à goûter ce pinot gris, Clos des amandiers 2008, et ce chassagne-montrachet premier cru Les Chenevottes 2007. Les vins sont fait pour être bus... La question était: avec quoi? Puisqu'il était bien question de dîner et de faire un peu de cuisine. Et comme nous n'avions qu'un seul flacon de chacun de ses vins, pas question de se planter. Après avoir bouquiné un peu, on a opté pour une entrée exotique, des gambas revenues à l'ail rose, présentées dans un bouillon thaï parfumé à la citronnelle, carrés d'ananas, coriandre, gingembre, pointe de piment. Dégustée avec le pinot gris d'Alsace de la Cave des vignerons de Pfaffenheim, décidément très heureux dans leur sélection. Avec ses deux cent trente adhérents, ses plus de deux millions et demi de cols à l'année, et une gamme impressionnante de bons et beaux flacons, cette coopérative est l'une des plus remarquables de France. Le vin, nez très fleuri, ample, notes d'épices douces, s'est parfaitement tenu, apportant la fraîcheur qu'il fallait sur ce plat exotique, parfumé et un peu... hot. ( 9,50 euros chez les cavistes).

Chanson.jpgEt pour le chassagne-montrachet ? Avant de vous faire saliver, quelques mots sur Chanson Père et Fils, une des belles maisons de Beaune, avec ces dix premiers crus et des vins d'une grande régularité. Issu d'une petite parcelle, propriété du domaine, élevé douze mois en fûts, ce Premier Cru les Chenevottes aurait bu être dégusté à l'apéritif. Sur un dos de cabillaud rapidement grillé au tépanyaki, légèrement citronné, ciboulette nouvelle, en duo avec un écrasé de pommes de terre au beurre de truffe, il s'est révélé d'une incroyable générosité. Nez fleuri, notes d'agrumes; minéral, charnu, onctueux et long en bouche... il a attendu sans broncher l'heure du fromage, pour prolonger un vrai moment de bonheur. (49 euros chez les cavistes).

Les petites lampées reviennent bientôt... 

Commenter cet article