Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées bordelaises entre Pessac-Léognan, Margaux et Haut-Médoc...

BOURGES. Un dimanche de printemps au soleil, avant la neige et le retour de l'hiver, un joli déjeuner chez des amis fous de vin et amateurs de bordeaux... Parmi les nombreux flacons ouverts, ce pessac-léognan de Château La Louvière, propriété de la famille Lurton. Je me souviens d'une belle journée, dans une autre vie, il y a longtemps, dans cette magnifique chartreuse du XVIIIe, d'une visite du chais et d'une verticale, en blanc comme en rouge, qui est restée gravée dans ma mémoire... Et ce 2006 ! Millésime, considéré comme moyen, qui devait être bu ... Assemblage de cabernet sauvignon (64%), de merlot (30%) et de petit verdot, nous dit-on. Seize années de bouteille ont fait évoluer sa robe vers le rouge très sombre, presque noir, aux reflets légèrement tuilés. Le nez dévoile, sur un fond de baies noires surcuites, des effluves animales et automnales. Bouche causante et encore fraîche, soutenue par une légère amertume... et une finale énergique.

Petites lampées bordelaises entre Pessac-Léognan, Margaux et Haut-Médoc...

- Le cabernet sauvignon est encore très largement majoritaire, associé au merlot et au petit verdot, dans ce margaux de Château Prieuré-Lichine. 2005 ! Un millésime qualifié d'exceptionnel auquel le temps a apporté une délicate patine. La robe très sombre cache un sublime nez, élégant, complexe, baies noires très mûres, tabac, marc... Une vraie caresse en bouche, généreuse, soyeuse, sur une jolie texture et des tannins ronds couvrant des notes encore boisées... 

Petites lampées bordelaises entre Pessac-Léognan, Margaux et Haut-Médoc...

- Autre lieu et autres fous de vins... et ce haut-médoc 2012 de Château Camensac assemblage de merlot et de cabernet sauvignon en égales proportions. Là encore un joli vin qu'on peut boire aujourd'hui avec plaisir. La robe est sombre, le nez légèrement camphré, des fruits noirs mûrs s'alliant à des notes chocolatées, tannins mûrs en bouche, boisé fondu, belle tenue...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article