Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées aiment le sauternes à l'apéritif, mais pas que ...

BOURGES. Oui, j'adore ouvrir un sauternes à l'heure de l'apéritif. Pas vous ? Essayez... Je n'y aurais probablement jamais pensé sans le dîner des Grands Crands Crus Classés 1855 offert à la presse, tous les deux ans, le jour de l'ouverture de Vinexpo Bordeaux... La première fois, il y a donc très longtemps, je me souviens avoir été inondé de plaisir par cette découverte et je n'hésite donc pas, depuis, à proposer un sauternes bien frais à mes amis fous de vin. Certains détestent l'idée même... D'autres jurent d'y revenir, voilà... L'autre jour, c'était donc un millésime 2000 de Château Rayne Vigneau, longtemps considéré par les sommités comme le rival de Château d'Yquem. Le vin avait été carafé quelques heures avant la dégustation puis rafraîchi. Magnifique robe or foncé, nez fleuri et miellé, des notes de cire et de safran, de mandarines confites. En bouche, gras, corpulence, notes épicées et une jolie fraîcheur qui conduit à une finale longue et élégante. Avec l'envie, irrésistible, d'y revenir...

Les petites lampées aiment le sauternes à l'apéritif, mais pas que ...

- De Sauternes à Saint-Émilion, il n'y a qu'un pas... Mais là, c'était pendant le repas des consultants à l'Arpège, dont je vous ai déjà causé dans de précédentes petites lampées. Parmi tous les vins servis, tant à l'apéritif que pendant le déjeuner, j'ai conservé notamment en mémoire ce 2001 de Château Pavie-Macquin, Grand Cru Classé de Saint-Émilion, conseillé par Stéphane Derenoncourt. Lequel considère pavie-macquin comme « un vin de caractère et parfois de mauvais caractère ». Ajoutant : « Quand on peut faire du vin ici, on peut en faire partout...» Ce qu'il fait... Le célèbre consultant n'était pas encore aux commandes pour ce joli millésime 2001, assez solaire, d'une robe sombre et profonde, sur un nez élégant de baies noires, de sous-bois, et de bois précieux. Belle texture en bouche, sur de jolis tannins, enveloppants et délicats et une longue finale gourmande... Un vrai bonheur sur le millefeuille chocolat tout chocolat d'Alain - oui, tout le monde l'appelle Alain !

Les petites lampées aiment le sauternes à l'apéritif, mais pas que ...

- Le sénevé, c'est la moutarde des champs au centre d'une métaphore chrétienne... Je ne sais pas si Hervé Ravera a baptisé son domaine ainsi en référence à cette jolie parabole, mais qu'importe. Autrefois infirmier, le vigneron est installé à Marchampt, dans le Rhône, depuis une dizaine d'années, après le rachat de deux hectares de gamay cultivés en bio. Cette cuvée Roue Libre, Vin de France du Beaujolais... ne souffre d'aucun intrant. Vin "nature" donc, droit et pur, aux notes de fruits rouges frais écrasés, qui se boit avec beaucoup de gourmandise et de plaisir. Je sais que certains vont dire "pas possible" ! Ben si ...

Les petites lampées aiment le sauternes à l'apéritif, mais pas que ...

- Du chenin, rien que du chenin avec cette cuvée Impression 2011 de Gabrielle et Régis Dansault, domaine de l'Ouche Gaillard, à Montlouis-sur-Loire. Du chenin bio, certifié AB, ouvert en cuisine en préparant le dîner... Joli robe pâle, nez sur des notes pierreuses et les fruits secs, bouche élégante et nerveuse, ample et fraîche, finale un brin iodée qui appelle par exemple de grosses crevettes à la plancha...

Les petites lampées aiment le sauternes à l'apéritif, mais pas que ...

- On termine par ce saint-estèphe 2004 de Château Meyney, ouvert l'autre soir sur une côte de veau grillée escortée de quelques cèpes bouchons entiers... 2004, année du rachat du château et de son vignoble, cinquante et un hectares au dessus de la Gironde, par CA Grand Crus ( le Crédit agricole). Le voisin de Montrose est depuis dirigé par Anne Le Naour, assistée d'Hubert de Boüard (Angélus) depuis 2014. Jolie bouteille, peut-être était-ce le bon moment, sur une robe très sombre, un nez complexe et exubérant, épices, cerises noirs, mûres, tabac, humus. Belle matière en bouche, sur des tanins veloutés, longue finale sur des notes de réglisse et de sous bois... A moins que ce ne soient les cèpes rôtis !

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Durocher 12/04/2016 16:33

Beau quintet de flacons connus et reconnus pour certains et plus anonymes pour les deux autres mais sans doute dotés de grandes qualités.Ce Montlouis m'intéresse,j'aime les vins de ce secteur,j'aime le chenin,je vais"enquêter "sur ce domaine.Dans le secteur j'ai été séduit par les vins de Ludovic Chanson.
Entendu parlé de le Grain de Sénevé mais pas goûté.
Toujours un plaisir de vous lire.
B Durocher

Alain Fourgeot. 13/04/2016 09:03

Merci de votre fidélité ...