Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petit-Figeac et petites lampées sous le regard des colombes...

Bourges. Si, si, je vous jure, je me suis presque mis à culpabiliser devant la bouteille, en remontant de la cave. Et, sommelier en main, je me suis dit ... chiche, quand même, je l’ouvre. Faut dire qu’après tout ce que j’ai vu, lu et/ou avalé la semaine dernière sur la ... et.glou-et.glou-et.glou - il est des nôtres, ou pas ? - glouglousphère, boire un saint-émilion ... Hein ? Oui , voilà. On lynche pour moins que ça ! M’enfin, je me suis tenu loin de tout ce tohu-bohu, j'ai pas lu le ... business *.

Ici on boit à tout les râteliers on est pour l'ouverture. De presque tout ce qui se boit avec des copains de large soif ! Un vin de coopérative, un petit-figeac et un bio de Fronton, servis dans les verres à l’effigie des 10 vins cochons, le salon des vins qu'on dit "nature" de Chateldon, la ville d'eau bien connue des restos chics michelinisés. Éclectique, non ? Et on a même fait un mojito pour l’apéro, un mojito comme là-bas, dans la Vieja Havana… Nostalgie !

Le rosé de coop ? De Provence et du Cellier des 3 collines. On est passé devant leur nouveau chai, planté au bord du rond-point du joli village de Flayosc. C'était un dimanche, au retour d'une belle balade dans le Verdon, fin d'après-midi et ciel rougeoyant sur les collines varoises. Beaucoup de vignerons sont fermés le dimanche dans cette belle région. Le Cellier était ouvert et on n’avait plus de munitions pour le dîner. Du coup, on est reparti avec plein de cartons dont plusieurs de ce Vitis 3, assemblage de syrah et de grenache. Un vin de soif, sympa, à la fois sec et fruité, avec un coté bonbon à sucer, en fin de bouche. Parfait sur la salade de pousses d’épinards, tranchettes de saumon sauvage fumé, dopées par une huilette légère à base d’huile d’olive à la mandarine rapportée de Menton…

Le petit-figeac, un 08, je l’avais donc ouvert en fin d’après-midi. J'avais hésité à le carafer. Il a escorté une fricassée de manchons de poulet, marinées avec du thym, de l’ail et du citron. Et un boulgour aux champignons et au fenouil. Le vin s’est bien comporté, comme un sage, malgré sa jeunesse. Petit-figeac, est depuis 2006 le second vin du Château du même nom, Prermier Grand Cru Classé, la plus grande propriété de Saint-Émilion. Assemblage de merlot (35%), de cabernet franc (28%), de cabernet sauvignon (37%), ce petit qui a tout d’un grand (facile, mais bon), offre un joli nez bien net, sur les baies, un brin de cassis frais, des notes mentholées. Bouche agréable, ronde et douce, et une finale séduisante. On a bien aimé. 28 euros, oui... On peut donc se faire plaisir pour moins de 30 euros du côté de Saint-Émilion. Je dis ça, je ne dis rien…

Fromages, salade de fraises et de honey-pomelo… Avec, changement de région, un vin de Fronton. Cent pour cent négrette. Un bio du Château la Colombière, propriété de dix-sept hectares, convertie en agriculture bio et dynamique par Diane et Philippe Cauvin, « vignerons amoureux » , qui ont acquis ce château du XVème siècle et sa vigne en 2005. Cette cuvée Vinum 2012, idéale pour une fin de repas et ses conversations animées autour des municipales, est une petite merveille de fruits rouges mûrs, de la cerise. C'est souple, rond, nature, sans chichi, un brin épicé... Vive la négrettude ! On n'avait qu'une seule bouteille, mince... Sur l’étiquette, deux colombes … Amour et paix ! Ce qui n’est pas dans l'air du temps dans la et.glou-et.glou-et.glou… en ce moment. Je retourne dans mon jardin profiter du soleil. Mais ..

Les petites lampées reviennent bientôt….

* Vino Business d'Isabelle Saporta, le livre qui fait bouillir toutes les marmites !

Je t'aime moi  non plus ...

Je t'aime moi non plus ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article