Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Chateau-des-Places.Proprios.JPGGraves. Ah, c'est sûr nous ne sommes pas à Haut-Brion, ni à la Mission. Pas de bâtisse cossue, pas de parc planté d'arbres centenaires, pas de pelouse au cordeau. Nous sommes pourtant bien dans un château, un petit château, comme il en existe des centaines dans de Bordelais et notamment dans cette appellation des Graves. Qui tient son nom de son sol, graveleux, donc. Château des Places. Une petite maison très bordelaise au centre du village d'Arbanats, un petit jardin, une vigne et le chai de l'autre côté de la rue. On déguste la production autour de la table familiale avec Philippe et Fabrice Reynaud, qui dirigent le domaine depuis 2009. Le premier, Philippe (à gauche), travaillait avec son père Pierre depuis 1998, après « des études viti-vini ». Fabrice, lui, est revenu dans le giron en 2006, après avoir été commercial pour le Groupe Jeanjean. Ensemble ils ont repris le flambeau des Vignobles Reynaud avec l'ambition de développer l'entreprise.

Leur vignoble est créé au début du siècle dernier par leur ancêtre Daniel Subervie, tonnelier de son état. Son fils René poursuit l'entreprise, puis son gendre, Guy Reynaud, puis le fils de celui-ci, Pierre, qui débute la mise en bouteille et la vente directe dans les années 1960. Avant de laisser la place à ses deux fils. La propriété s'étend aujourd'hui sur quarante hectares, trente en Graves, dix en Bordeaux et Bordeaux sup. Le nouveau chai, ultramoderne, opérationnel depuis la vendange 2009, offre une capacité de cuverie de quarante mille hectolitres. Elle permet aux deux jeunes Reynaud de s'exprimer pleinement. « Nous avons un bel outil de travail, reste à faire les meilleurs vins possibles » lance Fabrice, l'œil complice en direction de son frère.

 Les vins? Quatre en appellation Graves. Une Cuvée Agora 2009 provenant de vieilles vignes de merlot (60%) et de cabernet sauvignon. Petits rendements, malo en barriques françaises neuves, élevage sur lie pendant un an voire plus, mise en bouteille avec filtration limitée. Ample et rond, sur des notes d'humus, belle longueur, bois encore présent. Joli vin pour 15,50 euros, c'est le haut du panier du domaine. Deux autres rouges, les Charmes du Château des Places, très merlot (75%), sur le fruit comme on dit, un brin épicé, assez tannique(6,50 euros); et Château des Places, toujours avec la même proportion de merlot, élevé en fûts pendant douze mois, sur des notes chocolatées, encore un peu rigide, qu'il faudra faire patienter quelques années (8 euros). Trois rouges auxquels il faut ajouter un blanc, 70% sémillon, 25% sauvignon plus une pointe de muscadelle, complexe, citrus, assez gras mais vif, un poil amer en fin de bouche (5,40 euros). Les Reynaud vinifient également deux bordeaux supérieur, un rouge (Château Pontet Reynaud) et un rosé, cent pour cent merlot.

Pour tous ceux qui cherchent de bons graves sympas à moins de dix euros, une adresse à retenir...

Chateau-des-places.-Vins.JPG

 

Pratique. Vignobles Reynaud. 46, avenue Maurice La Chatre. 33640 Arbanats. Tél.05.56.67.20.13.


Commenter cet article