Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées vagabondes, de la Champagne au Centre-Loire, en passant par la Bourgogne...

BOURGES. Retour d'un séjour iodé et reprise des bonnes habitudes. Retrouvailles avec des amis autour d'un menu mer/terre, saumon gravelax maison et son gaspacho de concombre à la mertensia maritima, puis un énorme onglet entier à la japonaise et sa charlotte de légumes, avant un sorbet mandarine et ses sablés de Nancay ...

À l'apéro, des bulles avec ce sublime rosé de Jean-Marc Charpentier dont les vingt-quatre hectares répartis sur soixante-douze parcelles, dans la région de Charly-sur-Marne, sont en conversion bio alors que ce vigneron atypique pratique la biodynamie depuis plus de dix ans. Notamment pour ces raisins qui entrent dans la composition de cette cuvée de la gamme Terre d'émotion. Un assemblage de chardonnay (88%) et de pinot meunier, élevé quatre ans sur lattes et dosé à 6,5 grammes. Loin des rosés standardisés, doté d'une robe rose tendre et pâle, dans laquelle évoluent de très fines bulles, il offre un joli nez harmonieux et d'une grande finesse, baies rouges mûres et légères notes pâtissières, avant une bouche droite et pure, discrète et d'une grande élégance, jusque dans sa finale. Dans les 39 euros.

Petites lampées vagabondes, de la Champagne au Centre-Loire, en passant par la Bourgogne...

- Avec le saumon, nous avons opté pour ce sancerre La Chatellenie 2018 de la  Maison Joseph-Mellot, un sauvignon issu d'un terroir d'argile et de silex, élevé en cuves sur lies. Trois ans de bouteille ont donné à cette cuvée un supplément d'âme à découvrir sous une robe or aux reflets vert pâle. Nez riche, des agrumes, des pointes de fruits exotiques, un zeste de fumé. Attaque vive avant une bouche riche, ronde, pleine, sur des notes citronnées, une finale persistante et rafraîchissante. Une valeur sûre et un parfait accord avec l'aneth et les zestes de citron qui parfumaient la saumure du saumon... Dans les 20 euros.  

Petites lampées vagabondes, de la Champagne au Centre-Loire, en passant par la Bourgogne...

- Viande rouge/bleue, sauce soja et feuilles de coriandre ... et un bourgogne rouge du Domaine Changarnier, cinq hectares très morcelés sur dix appellations, en bio certifié Ecocert depuis 2019. La cuvée Les Clous 2019, Monthélie 1er Cru est bien évidemment un pinot noir, issu de marnes calcaires, récolté à la main, élevé en fût pendant douze mois  avec 15 à 20% de fûts neufs, puis affiné en cuve avant la mise en bouteille. Jolie robe rubis, nez riche de notes florales, de pointes épicées, de cerises à l'eau de vie, de baies noires écrasées; bouche croquante et juteuse, retour des épices dans une finale longue et désaltérante. Prometteur. On peut encaver ... Dans les 25 euros.  

Petites lampées vagabondes, de la Champagne au Centre-Loire, en passant par la Bourgogne...

- Pour le dessert à base de mandarine, évidemment un pinot gris de Reuilly 2020. On m'avait apporté celui du Domaine de la Pagerie,  de Baptiste Pointereau. Élégante robe brillante et pâle, nez sur des zeste d'agrumes et de baies de jardin mûrs, bouche rectiligne, vive, fruitée et volumineuse, finale inépuisable... Le pinot gris de Reuilly ! Quoi d'autre ? 

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article