Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées entre amis, entre bulles, sauternes, condrieu, saint-estèphe et pacherenc ...

BOURGES. Le temps idéal pour boire une bulle à  la fraîche, en attendant que les suprêmes de pintade finissent leur cuisson tranquillement, sur le BBQ... Et que les fèves du jardin  s'attendrissent sur leur lit de tagliatelles de courgettes blanches poêlées à l'huile d'olive ... Des bulles, oui, et pourquoi pas ce crémant nature, sans sulfites,  signé Jean-Louis Denois. Originaire de Champagne, cet « artisan vigneron », vinifie des crémants dans la haute-vallée de l'Aude, près de Limoux, entre trois cents et cinq cents mètres d'altitude, là où souffle le Roquetaillade, d'où la présence de girafes à, pognon sur les collines ... « C'est le terroir de prédilection des cépages précoces comme le chardonnay et le pinot noir,  car frais, tardif et sec, explique le vigneron. Il permet de produire chaque années des vins de garde équilibrés, sans recours d'aucun additif. » Cette cuvée Eclipse, assemblage de pinot noir, de pinot meunier et de chardonnay, élevés en demi-muids de dix ans, s'offre dans une joie robe or, comme le soleil versaillais qui orne l'étiquette, d'où jaillit un puisant cordon de bulles fines. Nez sur les fruits blancs, les herbes du jardin, des pointes de brioche et de citron, la bouche est aérienne, rafraîchissante, très fruitée jusque dans sa finale... Dans les 16 euros. 

Petites lampées entre amis, entre bulles, sauternes, condrieu, saint-estèphe et pacherenc ...

- Dîner chez des amis avec quelques jolis flacons. À l'heure de l'apéro,  ce très beau sauternes 2001 de Château Rabaud-Promis, à la robe jaune soutenue. Un nez exubérant, floral, safrané, plein de fruits jaunes mûrs voire confits, de l'abricot bien sûr, mais aussi de l'ananas. La bouche est lisse, enveloppante, soyeuse, avec le retour des fruits confits et exotiques, des notes épicées et une finale fraîche, très satinée. Osez les sauternes à l'apéritif, oui. 

Petites lampées entre amis, entre bulles, sauternes, condrieu, saint-estèphe et pacherenc ...

- À table, d'abord ce condrieu Côte Chatillon 2016 de Xavier Gérard, qui a repris en 2013 le domaine familial, un peu moins de huit hectares sur trois appellations de la vallée du Rhône, Côte-Rôtie, Saint-Joseph et Condrieu. Jolie robe pâle aux reflets verts, nez sur le raisin mûr,, la pêche et l'abricot, des notes vanillées. Attaque explosive et fraîche, sur une sorte de bouquet garni de fleurs et de fruits mûrs, finale longue et fluide. 

Petites lampées entre amis, entre bulles, sauternes, condrieu, saint-estèphe et pacherenc ...

- Avec la viande, ce saint-estèphe 2012 de Château Chambert-Marbuzet, propriété d'Henri Duboscq.  Jeune mais bien fait, le petit frère de Haut-Marbuzet. Robe d'une rouge rubis sombre, nez sur les baies noires mûres, peut-être quelques effluves de violette et de sous-bois, des notes de grillé et d'épices. L'attaque est joliment causante, la bouche ronde, volumineuse, pleine de fruits mûrs et de notes de sous-bois. Finale salivante et longue. 

Petites lampées entre amis, entre bulles, sauternes, condrieu, saint-estèphe et pacherenc ...

- À l'heure du dessert, un pacherenc du Vic Bilh 2013 de Château Barréjat, cent pour cent petit manseng. On avait débuté par une vrai douceur, avec le sauternes, on termine dans un registre un peu identique avec cette liqueur qui n'en est pas une ... Robe haute-couture en or, nez superbe sur les fruits exotiques mûrs, le melon confit, les fruits secs. Bouche ample, et soyeuse, retour des fruits secs et des fruits mûrs. Finale longue, pas trop sucrée, qui laisse la bouche fraîche...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article