Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées enfilent parfois des perles, mais pas que ...

BOURGES. Ben oui, ici, parfois, on enfile des perles, « on s'amuse à des bagatelles »... Et ces perles-là sont signées par la reine des dessous chic et choc, l'élégante Chantal Thomass... À la demande du verrier Verallia, la reine du bustier coquin a dessiné de « jolies bouteilles qu'on n'aura pas envie de jeter »... Qui pourraient faire d'élégantes carafes à eau, par exemple. Ou recevoir un vin de liqueur maison. La gamme est baptisée Malice, c'est dire ! Gérard Bertrand, le très grand négociant/vigneron du Languedoc a succombé au charme de cette bouteille blanche décorée d'un collier à double rang de perles. Il l'a rempli d'un blanc du Languedoc, assemblage de grenache, de vermentino et de clairette, et a baptisé la cuvée Baie des perles, du nom du littoral qui va de l'étang de Thau à Leucate. Et a fermé le flacon d'un bouchon de verre bleu comme la Grande ... Joli vin, en plus, sur un nez d'agrumes, de fruits frais, un brin mentholé, vif, citronné, sensuel comme une caresse marine et les dessous thomassien... On l'a dégusté à l'apéritif, avec des anchois marinés. On n'avait pas les huîtres, mais c'était bien.

Les petites lampées enfilent parfois des perles, mais pas que ...

- C'était un autre apéro. Ce Miselle, qui n'attend pas de messe solennelle, est à servir bien frais, par exemple avec de petites tartines grillées couvertes de chèvre frais aux fines herbes ou à la menthe... Un nez énorme, ce gascon, entre fleurs blanches printanières et pain de cire, c'est rond, suave, un peu mielleux, souple et tout cela se cache derrière une jolie robe dorée... C'est du petit manseng à cent pour cent et ça vient du Domaine de Miselle, pardi. Et ça nous a mis en joie, rien que ça !

Les petites lampées enfilent parfois des perles, mais pas que ...

- C'est un quincy, me dit la dame de la boutique dans laquelle je venais acheter des andouillettes... Diantre, un quincy rouge ? Oui, oui, un quincy, renchérit-elle. Vous voulez dire que c'est un vigneron de Quincy qui le vinifie ? Voilà, oui. Parce qu'à Quincy il n'est que sauvignon, chère madame. C'est du pinot noir ? Voilà, je voulais dire que c'est un pinot noir de Quincy et c'est pour ça qu'il est en Vin de pays des coteaux du Cher et de l'Arnon parce qu'il ne peut pas être en AOC, pas vrai. En AOP ! Voilà... C'est donc la cuvée Terra Carmina du Domaine Mardon. Et il s'agit en fait d'un assemblage cinquante/cinquante de pinot noir et de gamay... Et c'est ? Bon, gouleyant, fruité, revigorant, sur un nez un peu fumé. Et parfait compagnon des andouillettes et des petites rates sautées dans le wok avec les premières fleurs de thym et une rasade d'huile d'olive des Baux. Moins de huit euros chez la dame, si j'ai bonne mémoire. Oui, on peut ...

Les petites lampées enfilent parfois des perles, mais pas que ...

- Cette fois-ci, on les avait. Toutes petites, en direct du Bassin, débarquées en même temps qu'un copain marin qui adore les huîtres et le vin blanc ... Mais pas que ! Dans ses bagages, avec les précieux coquillages, un côtes-de-gascogne du Domaine Uby. Ici du colombard, très majoritaire (80%) et de l'ugni blanc. Très joli nez, sur des notes de menthol et d'agrumes pressés, attaque vive et tonique, bouche plus ronde sur des notes exotiques et de fruits bien mûrs. Avec la fraîcheur de la mer et les embruns, débarqués jusqu'ici sous forme de brouillard, c'était pas mal. Et, comme on a fini la bouteille avant d'avoir vidé la bourriche, on a poursuivi la dégustation avec ce sancerre 2014 de la gamme Secret de vignes de la Maison Ackerman, reçu il y a quelques semaines. On nous explique qu'il s'agit d'un assemblage des trois terroirs sancerrois, silex, caillottes et terres blanches, dont les sauvignons ont été vinifiés séparément. Jolie robe, nez sur les agrumes, notes citronnées, pomelo et tilleul. En bouche, c'est franc, plein de caractère, un peu gras et ça se termine dans l'opulence. 16,50 euros, indique le dossier. Voilà ...

Les petites lampées enfilent parfois des perles, mais pas que ...

- Et on termine par du rouge, avec ce saint-émilion Grand Cru 2005 du Clos des Jacobins, propriété de Magali et Thibaut Decoster. Je l'avais carafé quelques heures avant de trancher dans un onglet entier, cuit à vif sur le tepanyaki, avec quelques gouttes de soja en fin de cuisson pour bien le colorer... Robe très sombre, joli nez, intense et complexe, fruits noirs écrasés macérés, notes de café et d'humus, d'épices douces. Beaucoup de volume en bouche, qui donne envie de mâcher, notes de chocolat aux fruits rouges, le café qui revient avec de légères notes de tabac, avant une longue finale élégante et douce. On aurait pu le garder encore un peu, Laurent, non ? Mais bon, ne jamais remettre à demain ce qui peut être bu aujourd'hui, hein !

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article