Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Pineau, beaujolais et pic-saint-loup en savoureuses petites lampées...

- BOURGES. Ma Charentaise ... à moi a beaucoup apprécié ce pineau blanc à l'heure de l'apéritif. Bien frais mais pas glacé. Et surtout sans glaçon... Il est signé ABK6. Pour Abecassis... Le patronyme de Françis et de sa fille Élodie qui, avec quelque trois cent soixante dix hectares de vignes, sont aujourd'hui l'un des plus grands producteurs de cognacs. Car pour faire du pineau des Charentes il faut produire du cognac, ce dernier servant au mutage des moûts ! Ce mistelle charentais, présenté dans une jolie bouteille, issu du seul ugni blanc, est « produit, assemblé puis élevé en foudre de chêne français et mis en bouteille à la propriété ». Robe ensoleillée, jaune or, il est doté d'un nez riche de fragrances exotiques, de fruits confits, de figue fraîche, de zeste d'orange sanguine, de miel... Bouche énorme, soyeuse, alcoolisée juste ce qu'il faut pour donner à ce pineau un joli caractère. Dans les 18 euros.

Pineau, beaujolais et pic-saint-loup en savoureuses petites lampées...

- Ici, vous le savez si vous suivez ce blog régulièrement, on aime le gamay et les beaujolais. Celui-ci est un des dix crus du vignoble, un régnié signé par le Domaine Franck Chavy, dix hectares sur plusieurs appellations dont trois sur Régnié. Cette cuvée du Paradis 2020 offre une robe rubis, un nez évoquant des baies noires écrasées, plutôt de la mûre, mais aussi des notes d'alcool de fruit, de noyaux, d'épices et des pointes florales comme la pivoine. Bouche gourmande, souple et croquante, légèrement tannique, et une finale revigorante.  Pour  9,80 euros à  la cave.

Pineau, beaujolais et pic-saint-loup en savoureuses petites lampées...

-  On file dans le Sud, du côté du Pic Saint-Loup avec cette Grande Cuvée 2019 du Domaine de l'Hortus. Ce millésime est un assemblage de syrah (65%), mourvèdre (35%) et de grenache, avec des vendanges éraflées et foulées puis un élevage de six mois en cuves avant un pré-assemblage élevé douze mois en tonneaux neufs, d'un vin et de deux vins. La robe grenat chatoyante cache un remarquable nez pur, intense et complexe, qui permettra de faire cogiter les méninges et d'ouvrir la boite aux souvenirs olfactifs ... Les baies noires de la confiture de la grand-mère, le bâton de réglisse, les simples sauvages écrasés, la menthe noire du marais... Bouche à l'accent sudiste,  charnue, ronde et fruitée, à la fois croquante et savoureuse, des tanins flatteurs et une longue finale soyeuse et fraîche. Jolie bouteille pour ... 26 euros.

Les petites lampées reviennent bientôt... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article