Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Clément Mennillo, créateur de Vinomed, fou à cause d'un ami, se souvient d'un haut-brion ...

CLÉMENT MENNILLO. Il a trente-trois ans, est bardé de diplômes, dont celui d’œnologue obtenu il y a tout juste dix ans à Montpellier.  Après différentes expériences dans des domaines français et étrangers, Clément Mennillo a créé, il y a cinq ans, Vinomed, une société basée à Aix-en-Provence, qui propose à ses clients des dégustations et des cours d’œnologie. « L’activité de Vinomed s’articule autour du partage de la connaissance viti-vinicole via des séances de dégustation, des demi-journées au domaine ou des week-ends œnologiques » explique son créateur qui annonce de nouveaux projets pour 2017. « Nous voulons par exemple emmener nos clients sur de nouveaux territoires, précise-t-il, le projet est de partir en minibus avec un groupe d’une dizaine d’amateurs, dans le cadre d’une formule tout compris, transport, hôtels, restaurant et, bien sûr, visite avec le vigneron d’un des domaines sélectionnés par mes soins. » Merci, Clément, d’avoir rejoint la bande des Fous de vin ...

Le déclic ? Le premier verre ? Un stage de fin d’études en laboratoire d’œnologie à la fin d’un IUT Mesures-physiques. À ce moment-là, je me suis dit : "C’est ça que je veux faire". Et je suis reparti à zéro dans mes études. Cette carrière dans le vin, je la dois à un ami de la famille, Daniel Peraldi, œnologue réputé.  

- La devise ? On comprend et on parle mieux du vin quand on connait ce qui se cache derrière un verre, c’est-à-dire la production, l’amont. Et malgré toute cette technicité, que je m’efforce de transmettre, le plaisir doit rester le plus important. 

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Un haut-brion 1999, au sein même du domaine, alors que j’étais encore étudiant en œnologie. C’est là que j’ai compris qu’un vin pouvait être à la fois puissant et fin. Incroyable !

Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Les deux... et un peu partout : chez moi, chez mes parents, chez Vinomed.  Le nombre de bouteilles varie beaucoup en fonction de l’activité, même si j’essaie de m’en garder de côté... Pas loin de mille, je pense.

Les trois coups de cœur du moment ? 

Le Domaine Richeaume, avec lequel j’ai établi un partenariat pour les demi-journées au domaine, et plus précisément la cuvée Les Terrasses, issue d’une parcelle du même nom, en 100% syrah, cépage que j’apprécie particulièrement.

. Le Domaine Terrasse d'Élise, avec sa cuvée Enclos, que l'on m'a fait découvrir il y a peu, et qui, malgré son 100% mourvèdre et un millésime jeune (2014), est déjà succulent et nous apprend ce qu'est une longueur en bouche !

Enfin, on revient sur de la syrah et le domaine dont je suis un vrai fan :  le Domaine Gérin, dont j'admire toutes les cuvées tous les ans au Salon des vins d'Ampuis, même son Champin le Seigneur qui a tout d'une belle syrah et dont j'ai beaucoup de mal à garder un stock !

 

Commenter cet article