Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Rocheville.JPG

Angers. Les noms de leurs cuvées sont tout droit sortis des légendes trouvères... Il y a une Jouvencelle, une Dame, un Roi, un Prince, un Fou, un Troubadour, un Confesseur... Itou pour le nom de leur domaine qu'ils ont créé il y a huit ans, du côté de Parnay, au pied d'une église également médiévale, sur l'appellation Saumur-Champigny.

Lui, Philippe Porché rêvait depuis longtemps de devenir vigneron. Quand l'opportunité se présente, en 2004, il vend son entreprise, sa femme Agnès quitte son boulot et ils entraînent avec eux un jeune vigneron, Jérôme Gallet. Et les voilà à la tête d'un domaine de  neuf hectares, racheté à une coopérative, sur lequel tout est à faire. Huit vendanges plus tard, le Domaine de Rocheville est passé à seize hectares. Les vignes plus que trentenaires, plantées sur un sous-sol de tuffeau, sont cultivées en viticulture raisonnée (Terra Vitis), la gamme s'est structurée, elle compte aujourd'hui sept vins, dans les trois couleurs. Un chais éco-responsable est en construction. La route du Domaine de Rocheville est tracée...

Au Salon des vins de Loire, nous (salut Thierry !) avons dégusté...

- La Jouvencelle 2011, saumur blanc sec, chenin issu d'un élevage en barriques de trois vins, vif, salin, floral, notes d'agrumes, fraîcheur persistante. 9,90 euros.

- La Dame 2010, saumur sec, encore un peu marqué par son élevage en barriques, floral, sur les fruits confits et tropicaux, notes d'épices en finale, gras et long. 16 euros.

- Le Troubadour, rosé, 100% cabernet de Saumur, robe pâle, belle acidité, friand et gouleyant, vin d'été et de soif. 6,50 euros.

- Le Prince 2009, 100% cabernet franc, élevé en cuve inox une petite année, souplesse et fraîcheur, joli fruit, sur des tanins souples et digestes. 7,30 euros.

- Le Roi 2008, élevé en foudres de cinquante hectolitres une quinzaine de mois, légère sucrosité à l'attaque, boisé assez bien fondu, cerise noire, pointes de tabac et de réglisse en finale. 11 euros. Également disponible en magnum (bouteille italienne) pour 22 euros.

- Le Fou du roi 2008, trente mois d'élevage en barriques, uniquement sur certains millésimes, les bons donc, rendement à trente hectolitres, très expressif, fruits noirs et bouche toastée, structure solide et longueur délicate. A carafer... 24,50 euros.

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article