Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Rosé VincentFeuilleton. Jusqu'à ce que l'été arrive, petites lampées de rosé en chantant le tube des Négresses vertes...

Bourges. Ce jour-là, nous avions préparé une sorte de mezzé, comme on le fait souvent à l'heure du déjeuner, quand il fait beau. On met tout sur la table, et chacun se sert ce qu'il veut, dans l'ordre qu'il veut. Tout est fait "maison"... Il y avait du guacamole, des betteraves rouges crues marinées dans l'huile de noix et quelques gouttes de vinaigre balsamique (le vrai), de la morue crue et du haddock, toujours cru, marinés dans de l'huile d'olive et du citron, une salade de kinoa et de courgettes tièdes, une terrine de coquille Saint-Jacques, une salade d'herbes du jardin, des fromages de chèvre frais, un nature, l'autre aux échalotes, achetés à un petit producteur, au marché du samedi, des fruits une tarte à la rhubarbe.

Dans les verres, le pinot gris de Reuilly du Domaine Jacques-Vincent. Ah, Jacques Vincent ! Un personnage cet homme, un vigneron-paysan comme on en fait plus beaucoup, doté par la nature d'un cœur énorme. Déguster chez lui, dans le petit local attenant à son hangar qui lui sert de remise à matériel agricole mais aussi de chais, est un bonheur, un moment vrai. Sur les murs les diplômes qu'il gagne régulièrement dans des concours, des articles de revues spécialisées, et son portait baptisé Jacky de Lazenay, œuvre de Guillaume Ledoux (1). 

Le "Jacky", il vous sort quelques galettes de pommes de terre, rapidement réchauffées au four, débouche les bouteilles avec une mine réjouie. On peut rester là, autour de la table, aussi longtemps que le travail de la terre le permet, à parler de la pluie qui commence à fatiguer, du beau temps  qui ne vient pas, de la grêle ravageuse qui parfois débarque en août, du gel d'avril, des vignes qui pleurent, du tracteur qu'il bricole, des céréales qui poussent mal, des girolles qui pourraient ne pas tarder, des sandres qui attendent dans l'Arnon, des Blankass qui sont ses amis ... La vie, quoi ! Merci, Jacques, pour tout cela et pour ce gris dont je ne dirai jamais assez qu'il me régale et me réjouit à chaque lampée.

- Ce qu'en dit la fiche technique ? Quatre hectares et demi du domaine qui en compte neuf sont réservés au pinot gris, cépage auquel devraient se consacrer beaucoup plus de vignerons de Reuilly. Nous sommes ici sur un terroir sablo-gravillonneux. Ce gris est issu d'un pressurage direct, suivi d'une courte macération de deux heures, d'où sa robe très claire. Vinification et élevage en cuves inox thermorégulées pour une durée de six mois.

- Ce qu'on en a dit, nous autres, autour de la table ? « Joli, quelle robe, ça donne envie...», « aromatique et fin... », « de la dentelle... », « une vraie gourmandise... », « vous ne sentez pas comme de l'abricot fraîchement coupé?», « plutôt floral, hein ? », « un peu de poire aussi... », « et du fruit rouge juste écrasé..., « moi je suis sur la pêche de vigne ...», « acidulé, un brin... », « j'en prends deux caisses... », « c'est franchement différent que les rosés de pinot noir... », « beaucoup plus d'élégance... », « on y va quand chez ton Jacques ? ».

Sous peu...

Les petites lampées (de rosé) reviennent bientôt...

 

(Domaine Jacques Vincent. 11, chemin des Caves. 18120 Lazenay. Tél. 02.48.52.73.55. 7 euros). 

 

1) Guillaume Ledoux est l'auteur du Vigneron volant que j'ai évoqué dans les derniers Vendredis du vin. Le tableau est à vendre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article