Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

château vignelaureFeuilleton. C'est paraît-il déjà l'été mais le feuilleton continue. Petites lampées de rosé en écoutant de la musique. On reste en Provence pour trouver du soleil et avec Brigitte Bardot et sa fameuse chanson Coquillages et Crustacées ...

Bourges. Ce soir-là on avait décidé que c'était enfin l'été ici... Il faut dire que depuis début avril, à l'exception de quelques journées, on a la vague impression de vivre quelque part en Irlande ! On s'était donc installés dehors, mais la lune avait rendez-vous avec les nuages et ne faisait que de fugaces apparitions. Un pull, s'il-vous-plaît ! Pour accompagner les premières chips de betterave rouge (crue) du jardin et sa sauce à l'huile et vinaigre de noix, puis des ailes de poulet au citron confit, citronnelle et fèves, escortées de tagliatelles al dente de courgettes blanches, cette bouteille de côteaux-d'aix-en-provence, Château de Vignelaure. Quelques mots sur ce beau domaine créé il y a une quarantaine d'années par Georges Brunet, ancien propriétaire de Château La Lagune, situé au pied de la montagne Sainte-Victoire et propriété depuis 2007 d'un couple de Danois, collectionneur d'art... Cent hectares dont soixante de vignes répartis sur trois parcelles aux terroirs différents, plantés de cabernet-sauvignon (pour les rouges, remarquables), syrah, grenache, merlot, cinsault et carignan, placés sous la direction de Philippe Bru. 

- Ce qu'en dit la fiche technique ? Produit pour la première fois en 2003, ce rosé provient de parcelles strictement sélectionnées sur huit hectares du vignoble et situées sur les terroirs argilocalcaires les plus frais du  domaine. Assemblage de vieilles vignes : 40% grenache noir, syrah 30% et cabernet sauvignon 30%. Les raisins sont vendangés à la main, le matin. Après une macération pelliculaire de quelque heures,  la saignée est assemblée avec les tout premiers jus du pressurage pneumatique. Après un débourbage statique à froid pendant 48 heures, la fermentation en cuve inox se déroule à basse température. Ce rosé est ensuite élevé sur lies avant le soutirage de février.

- Ce qu'on en a dit, nous autres, autour du poulet ? « Il est superbe, quelle robe, quel rose ! ...», « le nez n'est pas mal non plus, délicat comme la robe... », « belle attaque, incisive, c'est rond, c'est net, et la finale est magnifique, avec une pointe d'amertume qui va pas mal avec le citron confit et les fèves croquantes...», « avec un plat très Côté Sud il fallait ça...», « bel équilibre...», « j'ai le souvenir d'un rouge magnifique du même domaine... », « tu poursuis ta rubrique Un jour, un rosé jusqu'à la fin de l'été ? » « seulement si l'été arrive ...»

Les petites lampées (de rosé) reviennent bientôt...

 (12,90 euros la bouteille chez les cavistes. Il existe des magnums à 27 euros)

Commenter cet article