Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignoneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

degustateurs.JPGBlois. J'en étais ! Pour la quatrième année consécutive. Et j'adore toujours autant l'exercice, même si, comme dit l'autre, ce n'est pas un "métier" facile... Je me suis donc retrouvé dès vendredi matin, dans une jolie salle du château de Blois, à ma table de juré du quatrième Concours mondial du sauvignon, organisé cette année par les interprofessions ligériennes, Interloire et Bureau interprofessionnel des vins du Centre-Loire. Un gros challenge parfaitement réussi.

Sentir, goûter, cracher, apprécier, noter... En deux matinées, près de quatre vingts échantillons me sont passés sous le nez et sur la langue... Même boulot pour les soixante dégustateurs venus de vingt pays qui avaient à apprécier huit cent sept échantillons (ils étaient quatre cents pour la première édition, il y a quatre ans) de vingt-deux pays. Au final, cent quarante médailles ont été distribuées. Tous les résultats en ligne sur le site du Concours mondial. 

echantillons.jpgLe Centre-Loire qui présentait 350 échantillons a, comme les années précédentes, été fortement récompensé avec quarante-cinq médailles (près du tiers de nombre total de médailles), treize en or et trente-deux en argent, dont un Trophée Spécial au sancerre 2011, cuvée Saint-François du Domaine André Vatan, dans la catégorie "sauvignon boisé". Le Domaine Henri- Bourgeois (Chavignol) récolte deux médailles pour ses sancerres et une autre pour son Petit Clos de Nouvelle-Zélande. Le Domaine Joseph-Mellot repart avec quatre médailles. Égalité entre les vignobles de Sancerre et de Pouily-Fumé, avec quatorze médailles. Les vignerons de Quincy totalisent huit médailles pour quinze échantillons présentés. Un record ! Déception par contre pour le vignoble de Menetou-Salon, qui rentre avec une seule médaille, pour la cuvée Les Criottes 2012, un vin du négociant Donatien Bahuaud passé sous la coupe de la Maison Ackerman. L'absence des menetous dans le palmarès pourrait s'expliquer par le fait qu'ils ont été dégustés après des sauvignons de Nouvelle-Zélande... Pas facile ! 

Dégustation

Avant et après... Quelques mots encore, notamment sur les à-côtés de ce concours... Sublime mise en bouche (photo du haut) avec la dégustation de sauvignons du monde qui a marqué l'ouverture du concours, jeudi soir. Juste avant, les jurés ont eu droit à trois interventions sur le marché du sauvignon dans le monde et sur les spécificités des vins qui en sont issus dont celle, très remarquée de Bertrand Daulny, le directeur du SICAVAC, le laboratoire d'analyses de Sancerre. Son exposé sur "l'effet millésime" a captivé un auditoire pourtant réputé assez... instruit. On attend avec impatience que cette étude très pointue soit couchée sur le papier. 

Sancerre.JPG

Après l'effort ... Samedi après-midi, après la seconde séance du concours, les dégustateurs ont eu droit à un balade en hélicoptère, de Blois à Sancerre. Passage au dessus du château de Chambord, de la Sologne et du Pays Fort avant l'arrivée face au Piton (photo du haut), petit tour du côté de Pouilly en survolant le dernier fleuve sauvage d'Europe et atterrissage devant les Caves de la Mignonne. Et réception par Benoît Roumet, le directeur du BIVC, dans la Maison des sancerre pour un casse-croûte dégustation des vins du Centre-Loire... avant le retour par la Sologne, la vallée du Cher avec, à l'arrivée une vue magnifique sur la cité royale de Blois. Après-midi absolument magique...

sonslumieres.JPG

Soirée de gala ... Les résultats du concours ont été proclamés samedi soir au cours d'un dîner de gala dans une des salles du château de Blois. Velouté de champignons au écrevisses et langoustines, agneau de sept heures sauce côt, fromages de chèvre et tarte Tatin au menu, accompagné d'une sélection de vins de Loire. Entre le plat et le fromage, les dégustateurs ont été invités à descendre dans la cour pour suivre le sons et lumières relatant d'histoire des quatre châteaux qui composent l'actuel monument et l'assasinat du duc de Guise. Joli moment... 

A l'an prochain, normalement... Le cinquième Concours mondial du sauvignon se déroulera à nouveau à Bordeaux.

Commenter cet article