Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Ambiance-Repas-3.jpgPierre Chollet. Ce beau jeune homme, « sportif, dynamique et  modeste » est le papa de deux magnifiques garçons, et d’une petite baby girl à venir dans quelques jours... Marié « à la plus fabuleuse des femmes sur terre », sa famille est sa première passion, et son seul  « CV à vie ! » . Sa seconde passion, c’est le vin, à travers « son histoire, à travers ce qu’une bouteille de vin raconte : la terre, la vigne, la vie d’un vigneron et de tout les gens qui gravitent autour».  « Mon métier, que je trouve passionnant, explique-t-il, est de raconter ces histoires, et de vendre ces bouteilles à l’export, pour le compte d’un superbe groupe de vignerons indépendants du Sud-Ouest de la France.» (1). Il vit à Pau. On aime sa ... modestie et sa femme !

Le déclic ? Je devais avoir sept -huit ans, et mon père m’a servi un fond de vin rouge (du madiran, s’il vous plaît) dans mon verre avec de l’eau. Dans ma tête, j’étais devenu un grand garçon aux yeux de mon père… quelle fierté ! Le vin était donc un passage vers le monde adulte, raffiné et éduqué. Après, le vin est devenu pour moi un vrai centre d’intérêt car il rassemble les gens, créé des passions, et enchante les repas.  Le vin doit rester une boisson festive, pour le plaisir des papilles !

Votre devise ? Il n’y a pas de problème, que des solutions.

Votre meilleur souvenir de dégustation ? J’en aurais bien deux . Le premier , Domaine de Joy, Côtes de Gascogne 2004. La première bouteille de vin que j’ai bue avec une jolie rousse que j’ai rencontrée dans un restaurant où je travaillais à l’époque…Depuis cette jolie rousse partage ma vie. Le second: Pape Clément 1982. La bouteille que j’ai bue avec famille et amis pour fêter la naissance de notre garçon. Le vin n’était pas super, mais le fait de boire une bouteille de son année de naissance à la naissance de son propre fils reste un grand souvenir. Le vin n’est rien sans les personnes avec qui on le partage…

Vos trois coups de cœur ? . D'abord les cépages uniques : il y a en marre du cabernet sauvignon et du chardonnay à la sauce australienne, américaine, et italienne. Vive le tannat, le braucol, le petit manseng, la négrette, la roussanne et autres cépages de terroirs !. Second coup de cœur pour les vins à tendance bio : vive le respect des terroirs, du sol et de l’environnement. Nos ancêtres ont fait du vin pendant des milliers d’années sans produits chimiques… nous ne sommes pas plus bêtes qu’eux, et la vrai valeur d’un vin, c’est son terroir, pas que la main du vinificateur. Enfin, vive la capsule à vis : vivons aussi avec notre temps : un moyen simple et facile de conserver notre vin dans lesmeilleures conditions pour s’assurer de la satisfaction du client final !

 

Sur la photo, au premier plan, Pierre Chollet en compagnie de  Luc de Conti de Tour des Gendres ( Bergerac) et de François Laplace du Château d'Aydie (Madiran)

 

Commenter cet article