Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Sebastien.jpgSébastien Raynaud. Il se définit comme « un épicurien qui aime la vie, l’amitié, les bonnes tables et les bonnes choses.» Qui ne sait jamais dire non à un bon repas ou/et à une soirée entre amis. Très attaché à Montluçon, ville où il est né il y a trente-deux ans, il a animé diverses émissions au sein d’une radio locale montluçonnaise depuis l’âge de dix-sept. Il en fait d'ailleurs son métier depuis 2002 et la radio lui a valu le surnom de Bounty. Surnom « qui me colle à la peau », commente-t-il. Il est aujourd'hui gérant d’une entreprise d’insertion de traitement de DEEE (Déchets d’équipements électriques et électronique). Il aime l'Auvergne et le rugby et est fier du titre de l'ASM, enfin champion de France... On aime sa convivialité et sa gourmandise...

Le déclic ? Votre premier verre ? Le déclic pour le vin s’est passé en deux étapes mais ça n’a pas été simple. Mes parents tiennent une cave à Montluçon et j’ai donc été amené à travailler dans le magasin familial étant jeune, ce qui a développé chez moi un désaccord avec le « pinard ». Et lors d’un repas chez des amis fous de vin en 1997, j’ai découvert que le « vin » s’avérait être un breuvage savoureux et plein de mystères. Depuis, je suis tombé amoureux et j’ai eu la chance de déguster des flacons exceptionnels chez Jean Marc Vindrié dans les gorges de Chouvigny, pour moi une des plus belle cave de France.

Votre devise ? C’est une devise empruntée à Salvador Dali : « Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets.»

 - Votre meilleur souvenir de dégustation ? L’an dernier, un griotte chambertin grand cru 1997 du domaine Frédéric Esmonin, une pure merveille de bourgogne rouge qui vous laisse en bouche un arrière goût de griotte, il est puissant, opulent, complexe, voluptueux, élégant.

 - Cave ou l’armoire à vins ? Combien de bouteilles ? J’ai une cave mais j’envisage d’acheter une armoire. J’ai quelques beaux flacons de garde en bourgogne blanc et rouge, mes vins favoris, mais sinon j’achète régulièrement du vin qui n’a pas le temps de vieillir car pour moi nombreuses sont les occasions de déboucher une bouteille entre amis, le vin est fait pour être bu !

-Vos trois coups de cœur du moment ? Le sancerre rouge 2009 de chez Chotard. Il a une robe robe grenat, il est rond et long en bouche avec des notes poivrées et, au nez, il évoque des odeurs de fruit du jardin.

Le Vin de pays Coteaux de L'Ardèche blanc, cuvée  Parfums Oubliés 2010, des Caves Vivaraises, une robe or avec des reflets verts, agréable en bouche, rond avec une texture veloutée et des arômes de fruits jaunes et blancs. D’ailleurs de nombreux vins de cette coopérative sont sympas, comme son merlot rouge, son gris, et surtout de très bon rapport qualité/prix. Les vins de l’Ardèche, souvent méconnus, sont à recommander.

Et enfin un chassagne-montrachet premier cru, Morgeot 2006, du domaine Ramonet, un vin formidable et accessible niveau prix pour découvrir le bonheur de ces grands vin de Bourgogne souvent très chers. Il a une belle robe jaune orangé. Ce vin transmet au nez des arômes de fruits blancs, de beurre frais, en bouche il est rond, complexe et frais mais mérite une bonne aération. Mon seul regret: j’aurais du en garder plus car il mérite de vieillir. Mais il ne m’en reste qu’une !

 

Commenter cet article