Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Chablis. Les vignerons de Chablis sont un peu à l'image du Serein, la petite rivière qui traverse de part en part leur vignoble. Allez vous balader du côté de Courgis, Chemilly-sur-Serein, Maligny, ou dans un autre des vingt villages  plantés au milieu des quelque cinq mille hectares de l'appellation, et vous trouverez une tout autre ambiance que dans les autres grands vignobles de Bourgogne...

À Chablis existe depuis de nombreuses années une coopérative pas comme les autres. Je sais, le mot coopérative fout la trouille mais tant pis, c'est bien ça, La Chablisienne. Elle a été créée au début des années 1920 et regroupe aujourd'hui plus de trois cents vignerons, représentant à elle seule près de 25% ( 6.800 hectares) du vignoble pour une production de 250.000 hectolitres. Ici, c'est évidemment le royaume du chardonnay planté sur les grands terroirs kimméridgien.

chablis premier cru vaulorentDans la gamme de La Chablisienne, le flacon le plus connu et le plus coté est probablement le Grand Cru Château Grenouilles, domaine d'un peu plus de sept hectares d'un seul tenant, planté de vieilles vignes, qui produit, bon an mal an, un chablis, pur et droit, d'une minéralité remarquable. Mais la gamme ne manque pas de vins de haut-vol dont ce Premier Cru Vaulorent 2007, élevé quinze mois sur lies fines, en cuves et en petits fûts. On l'a ouvert à l'apéro l'autre soir, en attendant l'heure du match d'Euroligue du Bourges Basket. Pour se mettre en forme... Il a fallu le laisser s'ouvrir  un peu, l'aérer dans le verre, pour découvrir toute la complexité de son nez, fruits et fleurs en épousailles. Puis le faire tourner quelques secondes en bouche pour apprécier les fruits blancs, son gras et sa belle minéralité. Pour la prochaine bouteille, on s'est dit que ce chablis-là serait probablement sublime avec un morceau de brochet, il y en a dans le congélo, sauce crème et ciboulette. Rendez-vous est pris. En attendant, on vous l'affirme, ce Vaulorent est hautement recommandable... (20 euros chez les cavistes)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article