Aux fous !

Plus on est de fous et plus on boit ! Et plus on partage ... Nous sommes bientôt deux cents. Blogueurs, journalistes, sommeliers, cavistes, restaurateurs, passionnés. Rejoignez-nous ! En répondant à ce questionnaire. Si vous voulez le recevoir par mail, prenez contact. Et n'oubliez-pas de joindre une photo de vous, verre en main, bien sûr...

- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ? Votre auto-portait.

- Le déclic ? Le premier verre ?

- Une devise ?

- Le meilleur souvenir de dégustation ? (avec quelques lignes d'explications)

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles ?

- Les trois coups de cœurs du moment ? (appellation, couleur, nom de domaine, appréciations).

Au plaisir de vous lire.

Alain Fourgeot.

 

Publié par Alain Fourgeot

vdv-logoC'est mon premier VDV. Sur le thème du vin et du voyage, petite  balade au milieu de l'Atlantique déjà publiée sur mon blog l'an dernier.

Vignes-Biscoitos.JPG

Terceira. Les petites lampées rentrent d'une balade au milieu de l'Atlantique, l'île de Terceira aux Açores. Où ce n'est pas encore l'été. Dix-sept degrés dehors et quinze dans l'eau. Et de jolis grains en mer qui parfois bousculent son marin... Les maillots sont restés dans le sac à dos. Mais quelle beauté ! Imaginez un enfant de l'Irlande, de la Grèce et du Portugal. Buts du voyage: retrouvez un pirate de connaissance et parfois des Caraïbes, puis visiter l'étrange et volcanique vignoble de Biscoitos, qui a prétendument fourni les stars de la Sainte Russie. Les Açoriens appellent biscoitos les petits cailloux de lave sur lesquels poussent les vignes. Au Musée du vin de la commune, dont il ne faut pas manquer la visite, on vous dira l'origine de ce nom: les morceaux de lave tiennent leur nom de la biscotte faite de farine et d'eau que les marins emportaient avec eux. Elle était dure comme la pierre car cuite deux fois: bis et coitos. On raconte aussi que les Portugais arrivant aux Indes, comme on disait à l'époque, étaient pris pour des démons car ils semblaient manger des cailloux et boire du sang - le vin rouge. 

lappas-JPG.jpeg

La région de Boscoitos est superbe. Sur les coteaux qui descendent jusqu'à la mer et aux falaises battues par d'énormes vagues, les vignes s'épanouissent dans de petits clos appelés curraletas, cernés de murets de pierre. Les vignes courent  sur les cailloux qui emmagasinent le soleil pour restituer une chaleur bénéfique au verdelho, vieux cépage originaire de Madère, vinifié en blancs secs ou moelleux. Vous dire que pendant ce séjour, entre quelques bouteilles de vinho verde venues du continent, on s'est régalés, à petites et grandes lampées, d'un certain nombre de cuvées originaires de Terceira mais aussi de Pico, une autre des neuf îles de l'archipel ou le verdelho est également cultivé ; et que le blanc sec a fait merveille avec les poissons, la morue grillée ou cuite à toutes les sauces, mais aussi avec le plat traditionnel des îles, les lappas ( berniques ou chapeaux chinois) à l'huile d'olive et à l'ail, cuites sur une plaque en fonte. Pour ça, pour la beauté des paysages, la gentillesse et la sérénité de ses habitants, il faut faire le voyage aux Açores...

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog