Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Philippe-Cambie.JPGPhilippe Cambie. Sacré œnologue de l'année en 2010 par Robert Parker, créateur du Domaine de l'Oustal Blanc, avec Claude Fonquerle, lequel vole aujourd'hui de ses propres ailes, notre Fou de vin est né à Pézenas, dans l’Hérault, le 21 janvier 1962, où la famille de sa mère, Jacqueline Blasco Villalonga possède des vignes (Domaine de Montplaisir à Castelnau-de-Guers). Son père, Yves Cambie est né comme son frère à Marseille, malgré ces origines aveyronnaises. La suite, Philippe Cambie la raconte sur son blog www.philippecambie.com. « Je suis pour ainsi dire né dans les vignes du Languedoc, sur les terres du picpoul blanc. On peut dire que je suis un pur produit du bassin méditerranéen, mon addiction au grenache vient sûrement de mes origines.» Après un Diplôme universitaire technique (DUT) en industrie alimentaire à Montpellier, il fait l’École nationale supérieure de l’industrie agro-alimentaire. « Au cours de ces études, j’ai obtenu une connaissance approfondie de la microbiologie qui, à certains égards, sont semblables à ce qui se passe dans le processus de vinification » précise-t-il. Pas tout à fait satisfait de ce cursus, il change de direction et obtient, en 1986, un diplôme d’œnologue à la Faculté de pharmacie de Montpellier. Suivent plusieurs expériences dans le milieu du vin: mise en bouteille dans le Vaucluse, négoce dans le Bordelais et le nord de la France, responsable commercial dans le sud de la France et responsable production dans le Roussillon. Philippe Cambie démarre en 1998, une activité de conseil au sein du Groupe ICV/VVS-Vallée du Rhône, où il est toujours salarié. « Nous étions à cette date deux œnologues et sommes à l’heure actuelle sept œnologues consultants, raconte-t-il. Début les années 2000, le laboratoire ICV-Vallée du Rhône s’est agrandi et s'est installé à Beaumes-de-Venise, avec une capacité de mille analyses par jour. Il effectue aussi, depuis cette date, le conseil pour la SCAS  (laboratoire de la Fédération des vins de Châteauneuf-du-Pape). Mon implication dans le conseil est récente, mais comme toutes les activités entreprises, je m’y suis investi à fond. Cela vient peut être de mon passer de rugbyman qui m'a enseigné l’amnégation, et la quête de résultats ». Tout est dit ou presque. Voici ses réponses au questionnaire... Merci.

- Le déclic ? Le premier verre ? Je pense à un grenache de Gigondas, que mon père m’a fait déguster à l’âge de dix ans.

- Une devise ? "Le bon vin est une bonne et douce créature si on en use bien". 
William Shakespeare (1564-1616) 
Othello, II. iii. (315)

- Le meilleur souvenir de dégustation ?  Clos du Mont-Olivet, châteauneuf-du-pape, 1966. Les vins du Clos se révèlent avec le temps, son caractère s’exprime avec  les années. Le vin prend une forme sphérique avec des tanins totalement fondus. Son bouquet offre une complexité incroyable, des arômes mentholés et épicés (badiane, réglisse, prune confite ) qui sont relayés par un fruit très doux et interminable en bouche. Ce vin était superbe ! 

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Cave avec huit mille à neuf mille bouteilles dont la moitié en vallée du Rhône.  

- Les trois coups de cœur du moment ? 

- Domaine Giraud, les Grenaches de Pierre 2010, châteauneuf-du-pape: un des plus beaux vins du millésime 2010

- Domaine des Escaravailles, la Ponce 2010, rasteau: pour moi un très, très bon vin, et surtout très abordable.

- Domaine Herman Dönnhoff, Oberhäuser Lesitenberg Riesling Kabinett 1998: une institution, j'adore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article