Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Bourgogne-Ballorin.JPGBeaune.  Le fait est assez rare en Bourgogne pour être signalé: le Domaine Ballorin, à Morey-Saint-Denis, en Côte-d'Or, va liquider ses stocks de vin les 26 et 27 novembre prochains. La nouvelle est tombée il y a quelques jours alors que Beaune préparait la grand-messe de la vente des Hospices. Explication selon le propriétaire Gilles Ballorin: « Ma banque ne veut plus suivre les entreprises dont la trésorerie est jugée insuffisante ». Pour le reste, je reprends les infos données par la Vigne, la revue du monde viticole, qui précise que pour Gilles Ballorin, à la tête d'un domaine de 6,5 hectares, certifié en viticulture biologique depuis 2008, « cette vente représente l’opération de la dernière chance avant l’arrêt forcé de son activité de viticulteur.» « Nous faisons face à un problème de trésorerie, explique le vigneron. Elle est aujourd’hui jugée insuffisante par notre banque alors que, par le passé, cela ne lui posait pas de problème. Elle ne veut plus aucun découvert. Nous n’avons pourtant pas de souci particulier en termes de vente ou de production, mais les financiers nous imposent un ultimatum d’ici la fin de l’année pour renflouer les caisses ». Lors de la vente des 26 et 27 novembre, les stocks de 2009 et 2010 seront proposés avec des remises allant jusqu’à 50 % du prix public. Tous les vins du domaine seront disponibles : bourgognes génériques, marsannay, fixin, morey-saint-Denis et nuits-saint-georges. Au total, cinq mille bouteilles seront proposées au public lors de ces deux journées de liquidation. Reste à savoir si cette opération saura attirer suffisamment de monde. « Nous avons envoyé un mail à nos clients, ainsi que des courriers sur tout le département. Nous espérons que le succès de cette vente nous permettra de continuer à faire notre métier», poursuit Gilles Ballorin. Parmi les bourgognes génériques, cette cuvée Le Bon 2009, tout à fait sympathique, dégustée l'autre soir dans un sympathique restaurant du centre du Beaune, le Gourmandin. Histoire de soutenir très modestement le Domaine Ballorin.

Commenter cet article