Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Photo-Gamme.jpgBordeaux. Les Parcelles de Stéphane Deneroncourt ou quand un gros négociant du Bordelais (seize millions de bouteilles) s'associe à un flying winemaker ou « vigneron nomade », c'est plus joli, pour créer une collection de (bons) vins (pas chers) à destination du grand public...

Le gros négociant en question c'est Patrick Bouey, de la maison du même nom, dont le slogan, je l'adore, est « Vins de Bordeaux et de talent »... Pour le coup, le talent, c'est le vigneron qui vole à travers le monde, Stéphane Derenoncourt. L'idée de cette collection est venue à ces deux-là il y a deux ans, au cours d'un repas. Derenoncourt, « prophète de la sélection parcellaire », dixit Patrick Bouey, rêve à haute voix d'appliquer sa méthode à des vins grand public. Le négociant dit banco. Le vigneron nomade part donc à la recherche de trente-cinq parcelles idéales dans six appellations bordelaises. Puis il suit les vins, en collaboration avec les vignerons propriétaires, réalise les assemblages. « Une méthodologie de grands crus appliquée à des vins accessibles à tous » explique-t-on chez Bouey. Au final, six vins répartis sur trois gammes, que j'ai eu la chance de goûter au dernier Vinexpo.

Les Parcelles-copie-1- un bordeaux Premium, assemblage de dix-sept parcelles de la rive droite, merlot (70%) et cabernet sauvignon. En vente depuis le printemps en GMS pour 4,50 euros... Vous avez bien lu. Et à ce prix-là, c'est imbattable, plein de fruit, franc du collier, charnu.

- la gamme Super Premium avec un saint-émilion, un haut-médoc et un saint-estèphe. Ils seront disponibles fin 2011; entre 6 et 10 euros.

- la gamme Ultra Premium avec un margaux et un saint-émilion Grand Cru, qui seront sur le marché en juin 2012, après dix-huit mois d'élevage en barriques. Entre 18 et 20 euros.

Avec ces Parcelles, on pourra donc très bientôt se faire une jolie cave sans brader ses PEA ... 

 Les petites lampées reviennent bientôt...


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article