Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

 

Stephen Écosse. WL CostumeÉcosse.   Attention ! Cet Écossais sans kilt et souriant est un homme très important. Un Senior Global Brand Ambassador. Stephen Marshall porte un nom de shérif et est à la fois, les yeux et le nez de William Lawson's, « un authentique whisky des Highlands », comme le clame fièrement le slogan. Et sa science est immense.

 Bouteilles 0007Vous voyez ces verres...  On les a tous utilisés lors des différentes dégustations qui ont marqué le parcours initiatique proposé par notre Senior Global... Mais on a beaucoup craché, enfin, surtout moi... Préambule de Stephen Marshall: « Quand on déguste un whisky, on est transporté dans des tas d'endroits, on traverse un monde de saveurs et d'odeurs différentes, on fait appel à sa mémoire, à ses souvenirs...». Comme pour le vin en somme. La preuve par cinq. Cinq verres tulipes installés sur un présentoir en bois.  Un premier whisky très « fruité, sur la pomme cuite, souvenir d'une tarte Tatin », rond en bouche, épicé et vanillé, sur une longue finale un brin épicée et sur des pointes de gingembre. Second verre: un whisky fumé, tourbé, issu d'un malt, orge séchée au feu de tourbe. Le troisième est sur la poire, il sort directement de l'alambic, d'où sa blancheur, et est plutôt sur un nez d'alcool de framboise. L'avant dernier, très foncé, offre un nez balsamique, sur le pruneau confit, et provient d'un fût de sherry. Enfin, the last, Glen Deveron de dix ans d'âge, développant des arômes de Christmas pudding et de fruits confits. Quel voyage ! Qui s'est poursuivi par une dégustation comparative des grands blends les plus vendus en France puis une autre, YES!!!!... de plusieurs single malts dont le Glen Deveron. Élaboré depuis 1849 à la distillerie MacDuff, à Banff, au nord de l'Écosse, sur les rives de la rivière Deveron, où l'on rêve d'aller pêcher le saumon à la mouche - elle se jette ici dans la mer du Nord- le Glen Deveron est élaboré exclusivement à partir d'orge maltée, puis distillé dans des alambics chauffés à la vapeur d'eau de la Deveron, avant un lent vieillissement dans des fûts ayant contenu du xérès. Il se décline en deux versions: dix ans et quinze ans d'âge.

Le Glen Deveron est au cœur du Willam Lawson's,  « un des blends de moins de douze ans comprenant la plus grande proportion de single malt » et caractérisé, selon notre Senior Global Ambassador... par « des notes de pomme, de caramel et de céréales grillées»... Que je vous laisse le soin de découvrir. À consommer avec modération, bien sûr, pur ou à l'écossaise, c'est à dire juste allongé d'un trait d'eau froide pour lui permettre de révéler tous ses arômes... Et vous n'êtes pas obligés d'imiter un vieux copain: pour avoir trop arrosé avec ce whisky la naissance de son fils, il en avait oublié tous les prénoms décidés avec sa femme pour ne retenir que celui de William ...

 Bouteilles-0002-copie-2.JPGQuelques repères.

- William Lawson's et Glen Deveron appartiennent à Bacardi Martini, également propriétaire du single malt Aberfeldy, et du blend Dewars. Le site:  whiskies de caractère.

- L'Écosse compte deux mille marques de whisky exportées dans deux cent pays. Au pays du kilt, un emploi sur cinquante est dans le whisky.

- William Lawson est sur la liste des plus grands blends écossais et en constante progression.

- La France est le plus gros consommateur de whisky. On y boit plus de whisky en un mois que de cognac en un an...

- 92 % des ventes de whisky sont des blends de moins de douze ans. Et sachez que quarante whiskies différents entrent dans la composition du William Lawson's.

- Relire Petites lampées de bourgognes au pays de William Lawson's !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article