Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Bourges. Troisième acte des petites lampées de rosés. Il paraît que c'est aujourd'hui l'été, ça ne se voit pas, on essaie donc toujours de le faire venir en repartant en Provence, mais pas que ...

Rose-les-jolies-filles.JPG

- Les Jolies Filles ! On commence par ce côtes-de-provence, justement, joliment baptisé les Jolies Filles ! On l'a ouvert pas plus tard qu'hier sur une fricassée de cagouilles à la charentaise (on vide le congélo en attendant l'ouverture!) et ses pois gourmands (mange-tout) fraîchement cueillis au jardin et juste poêlés dans une cuillère d'huile d'olive. Un vin créé par la Maison Aegerter, propriétaire en Bourgogne et négociant. Une dominante de cinsault (55%) assemblé au grenache (30%) et à la syrah (15%), qui lui apporte une petite note épicée en finale. Bon, un rosé bien pensé pour boire sur les terrasses cet été, élégant et décontracté comme les jeunes filles qui vendent leur maillots sur la plage en se déhanchant, discrètement floral au nez, fruité, sur des notes d'agrumes, rond et long. Pour assouvir sa soif ... Dans les 7 euros.

Rose-Gassier.JPG

- Loubiero de Gassier. On reste en Provence avec cette Cuvée Loubiero de Château Gassier, domaine bien connu qui s'épanouit, sur ses quarante hectares, au pied de la sublime montagne Sainte-Victoire. Loubiero, ça veut dire crête de montagne en provençal... Là encore, nous sommes sur les cépages traditionnels du Sud, syrah (26%), cinsault (26%), grenache (30%) assemblés avec un peu de cabernet sauvignon (10%) et d'ugni blanc (6%), pour le peps... Et sur un rosé de pressurage direct, bien frais dans sa robe framboise claire. Nez assez complexe, comme une salade de fruits, exotiques et de saison; belle vivacité en bouche, notes d'agrumes, et finale bien ronde. Pas mal du tout avec notre salade de fraises des bois et de ciflorettes, légèrement relevée de zeste de citron vert... Dans les 9 euros.

Rose-Pampelonne.JPG

- Château de Pampelonne. On garde le cap avec Château Pampelonne, une des cinq propriétés des Maîtres Vignerons de Saint-Tropez, cinquante hectares sous influence marine... L'assemblage est un vrai festival des cépages du coin, grenache et cinsault (30% chacun), syrah, carignan, tibouren, mourvèdre (10% chacun) et ce rosé est le résultat d'une saignée avec courte macération, suivie d'un pressurage direct. Joli à l'œil, agréable au nez, avec ses notes un peu végétales et de fleurs printanières, croquant et désaltérant, parfaitement équilibré sur une finale légèrement épicée, on l'a apprécié sur une jardinière de légumes du jardin, petits pois, salade cuite, courgettes, escortés de copeaux de patates douces et de lardons... Dans les 11 euros.

Rose-SaintAnne.jpg

- Château Saint-Anne. Les vignes sont plantées à deux kilomètres, à vol de mouette, de la mer... Du côté de Bandol, je demande le Château Saint-Anne, une propriété familiale « où plusieurs générations d'officiers de marine ont laissé la place à d'actuelles générations de vignerons », explique Jean-Baptiste Dutheil.  « Attention, ce rosé n'est pas un vin technologique, prévient-il c'est un vin fait à l'ancienne, ne contenant que des levures naturelles. » C'est du bio et beau ! Assemblage de mourvèdre (50%), de cinsault et de grenache à parts égales. Et c'est un régal vineux. De fruit, du fruit et encore du fruit, de la fraîcheur, de l'élégance, de la mâche, de la rondeur. Faites passer les rougets grillés ! Dans les 15 euros.

Rose-Triballe.JPG

- Domaine de la Triballe. Et on termine par le Languedoc, l'autre pays du rosé... Avec ces deux vins du Domaine de la Triballe, situé à une quinzaine de kilomètres de Montpelier. Il a été repris il y a treize ans par Sabine et Olivier Durand qui poursuivent la démarche bio. Toutes Aures est un coteaux-du-languedoc, assemblage de grenache (45%) et de cinsault (10%), issus d'un pressurage direct avec de la syrah (45%) provenant d'une saignée, pour la couleur et l'ampleur. Aromatique, très peu alcoolisé, sur des notes de poivre blanc, rond, sur une finale équilibrée entre l'acide et le sucré. Pour une tarte, non ? 6,80 euros. Le second, est un IGP affichant une rainette sur le T de Triballe... Carignan (40%), cabernet (40%), cinsault (20%). Du fruit, de la mâche, de la franchise. Pour passer à table avec une bande de copains et partager des encornets à la plancha. 4,90 euros. Bios, bons et pas chers ! Vive la Triballe !

Les petites lampées (de rosés) reviennent bientôt ! 

Commenter cet article