Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Bourges. Les petites lampées de rosés poursuivent leur tour de France, de l'Alsace au Languedoc en passant par l'Ardèche et la vallée du Rhône. Des rosés à la portée de toutes les bourses...

Rosé:Pinot:Alsace

- Pinot noir de la Cave de Pfaffenheim. Du pinot noir, que du pinot noir, pour ce rosé d'Alsace de la dynamique Cave de Pfaffenheim, élégant et séduisant dans sa belle robe pétale de rose ancienne, ouvert sur des tomates et des poivrons jaunes farcis. Nez sur la cerise burlat et les baies rouges, joliment expressif en bouche, gourmand, acidulé, désaltérant. Dans les 6 euros.

Rose-Pinot-Dopff.JPG

- Pinot noir de Dopff-Irion. Dans la foulée, pour accompagner des framboises fraîchement ramassées, on a poursuivi avec ce même pinot noir d'Alsace, cette fois de la maison Dopff-Irion, à la robe beaucoup plus soutenue. Un nez sur les baies de saison, où l'on retrouve des framboises bien mûres, mais aussi du groseille maquereau. Très vineux, ample et gourmand en bouche, plein de caractère, sur une finale croquante et rafraîchissante. 7,50 euros.

Rose-Galets-Laudun.JPG

- Les Galets de Laudun. Une halte dans le Gard, sur la rive droite du Rhône, au niveau d'Orange, avec ce rosé de Laudun & Chusclan Vignerons, une coopérative qui produit depuis plus de quatre vingts ans des vins dans de nombreuses appellations de la vallée du Rhône. Dans ce rosé de saignée, côtes-du-rhône villages, c'est le grenache qui domine (85%) assemblé à la syrah. Là encore pas mal de fruits rouges au nez et des notes légèrement acidulées, un peu sur la réserve en bouche, malgré un joli gras, et pas très à l'aise sur notre poêlée de légumes primeurs ... 5,10 euros.  

Rose-gris-Ardeche.JPG

- Gris d'Ardèche des Caves Vivaraises. Pas ruineux du tout et sympathique pour un casse-croûte autour d'une bonne terrine, des fèves du jardin à la croque au sel, sous la fraîcheur du noisetier, ce gris des Caves Vivaraises, à Saint-Étienne-de-Fontbellon. Un assemblage de grenache et de carignan, qui sent bon la jachère fleurie, la cerise aigre, le jardin de simples, franc du collier en bouche, sur une finale de zeste d'agrumes. 3,30 euros, qui dit mieux ?

Rose-Grand-Moulin.JPG

- Moulin Rose de Château Grand Moulin. Fin de la balade dans les Corbières, avec ce Moulin Rose de Château Grand Moulin. Du cinsault (50%), de la syrah et du grenache, en égale proportion, provenant des galets roulés des terrasses de l'Orbieu, écrasées par le soleil. Rosé de pressurage direct, plein de tempérament, sur des notes de grenadine, d'agrumes, gras, vif, dynamique, parfait sur un plat exotique, nouilles japonaises et porc mariné aux épices... Et c'est presque cadeau : 4,60 euros...

Les petites lampées de rosés reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article