Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Trois-vins.JPGBourges. Ce matin-là, il y avait des couteaux chez le poissonnier... En provenance directe de l'île d'Oléron. Et du gros bar. L'homme de l'art a préparé d'épais filets dans la partie centrale. Ils seront cuits sur le tepanyaki, côté peau, après avoir été dorés quelques secondes côté chair, dans du beurre salé fondu ... En accompagnement du riz vert, selon la recette de Ghislaine Arabian, et une sauce chien, selon la recette d'une doudou antillaise... Quant aux couteaux, ils passeront simplement au four, arrosés d'un verre de blanc, escortés de quelques gousses d'ail, du persil avant le service, pour être dégustés avec du pain grillé et du beurre salé... Chèvres du Berry, gâteau aux pommes et coulis de mûres du jardin. Dîner de copains...

Et on boit ? A l'apéro, quoi avec un flan au chou fleur ?  Champagne pour presque tout le monde, ti'punch (?!) pour les autres. Les bulles sont de la vénérable maison Pannier, créée juste avant le siècle dernier à Dizy, du côté d'Épernay. Sa devise : "Ad perfectionem intendere"... Latinistes, à vos devoirs ! Elle s'approvisionne sur l'ensemble des crus champenois et propose une large gamme de champagnes. Nous sommes sur le brut rosé, assemblage de trois cépages, annonce la fiche technique sans plus de précision. Jolies bulles, robe de fête, nez fruité, bouche fraîche, notes légèrement toastées, souplesse et longueur séduisante. Jolie mise en bouche ...

A table, le blanc 2011 de Château Ollières, ce joli domaine provençal, entre la montagne Sainte-Victoire et la Sainte-Beaume, propriété depuis 2003 d'Hubert Rouy, qui possède aussi Château Escot, Cru Bourgeois du Médoc, et de son fils Charles, lequel a fait ses classes en Bourgogne. On boit du rolle assemblé à un peu d'ugni blanc. Rolle ou vermentino ou malvoisie, c'est selon les régions. Joli blanc, floral et végétal, fruité, plein de fraîcheur et de vivacité, un vin qui sent le printemps et qui se dit qu'avec le couteau il fallait bien ce tranchant...

Enfin, un rouge, un merlot, peut-être assemblé avec un peu de cabernet franc et de cabernet sauvignon, de Château Roc de Calon, propriété depuis quatre générations de la famille Laydis, qui a fêté les quatre-vingt dix ans du domaine en octobre dernier... Carafé, ce millésime 2010, passé par un élevage d'une quinzaine de mois en fûts de chêne, s'est avéré digeste, gourmand, plein de fruits, assez souple, voire soyeux, assez volumineux et parfait compagnon d'une fin de repas animée et joyeuse... 

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article