Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les-Montagny.JPGBourgogne. Montagny n'est pas l'appellation la plus connue de Bourgogne, loin s'en faut. Avec ses trois cents hectares de marnes et de calcaires où se plaît le chardonnay, unique cépage, elle est la plus méridionale de la Côte Chalonnaise, concerne quatre communes (Montagny, Buxy, Saint-Vallerin et Jully-lès-Buxy) et cinquante-trois Climats, dont plusieurs Premiers Crus. Que servir avec ces vins normalement subtils ? Des poissons, des plats en sauce blanche, des fromages ... Maquereaux au vin faits "maison", quenelles de brochet, faisselle de fromage de chèvre (du Berry, bien sûr) ont donc accompagné ces trois bouteilles l'autre soir. Trois 2007, millésime à propos duquel Bernard Burtschy écrit dans  l'Avisduvin : « Il a été littéralement sauvé des eaux.(...) A l'arrivée, les vins ne s'en sortent pas trop mal (...) avec une qualité très hétérogène. » 

 Un, Cuvée les Pidances 2007, Premier Cru de la Cave de Bissey, une des plus anciennes coopératives de la Côte Chalonnaise - elle fût fondée en 1928, huit avant l'obtention de l'appellation. On nous annonce une fermentation en partie en fûts (20%) et un assemblage cuve plus fût. Nez un peu crémé, notes exotiques, rondeur et minéralité en bouche sur une finale de fruits secs. (8,80 euros départ cave). Deux, Cuvée Le Clou 2007 du Clos Salomon, sept hectares d'un seul tenant, de Fabrice Perrotto et Ludovic du Gardin. Ils évoquent une vinification en fûts dont 75% de fûts neufs. Joli nez minéral, notes de fleurs et d'agrumes, jolie vivacité, de la mâche et du fond, de la finesse sur une longueur acidulée et légèrement amère. (10 euros, départ cave). Trois, les Coères 2007 Montagny 1er Cru du Domaine Michel-Andreotti. Nez beurré, d'agrumes et de fruits blancs, des notes florales, plutôt souple en bouche, finale persistante sur le coing. (9 euros, départ cave). Conclusion : trois vins à moins de dix euros, pour une belle approche pas trop ruineuse de l'appellation Montagny. 

Les petites lampées reviennent bientôt...



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article