Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

rasteau-copie-1.JPGLectures. Comme j'ai refilé l'édition 2012 à un "nul" (pardon Guillaume, mais il me fallait une intro !), je ne pourrai pas faire de comparaison avec celui que j'ai devant moi. Le Bien acheter son vin pour les nuls 2013 (« version poche », grosse poche, attention !), en partenariat avec la RVF est donc signé Denis Saverot, le directeur du magazine, Alexis Goujard, « caviste et dégustateur » et Benoist Simmat, « journaliste indépendant ». J'ai rapidement tourné les pages du chapitre consacrée à la « boîte à outils pour apprivoiser le vin », afin de m'attarder sur « les meilleurs vignerons de France » (sic), notamment ceux du Centre-Loire. Ils ne sont pas nombreux ... On y retrouve les Domaines Alphonse-Mellot ( avec les Pénitents 2008, vin de pays Coteaux charitois, « un peu cher pour les néophytes ») ; Vincent et Cosette Pinard (qui « n'ont jamais produit de vins aussi bons ») ; Gilles Crochet (« une des stars discrètes du Centre de la France ») ; Franck et Christine Laloue (dont le Cul de Beaujeu est issu d'une « belle croupe du Sancerrois). Dans la rubrique des meilleurs vins à acheter cette année, les Nuls ont choisi le reuilly blanc, Mont Cocu 2011, d'Alain et Mathieu Mabillot ; le chavignol 2011 du Domaine Pierre Martin et le sancerrre blanc 2011 du Domaine de la Moussière... Les autres appellations du Centre-Loire ? Pas pour les nuls, na ! Bon, voilà, le bouquin coûte 14,95 euros. Chez First Éditions.

Restons avec la RVF, le mag', cette fois, dont le numéro de septembre est notamment consacré au Languedoc et la rubrique "Découvertes" de Véronique Raisin, aux rouges du Larzac. Parmi les « valeurs sûres », l'incontournable Domaine du Pas de l'Escalette de Julien Zernott (ex-Domaine Pellé à Morogues, écrit-on encore) et Delphine Rousseau. Dans le dossier sur les fromages rares et le vin, Olivier Poussier recommande comme « alliance gourmande », un menetou-salon, la Dame de Châtenoy 2010 d'Isabelle et Pierre Clément, avec le cône du Port Aubry, un chèvre fameux fabriqué  dans une ferme de Cosne-sur-Loire.

J'ai terminé en feuilletant le dernier livre de Philippe Faure-Brac (il vient de fêter les vingt ans de son titre de Meilleur Sommelier du Monde). Le titre : Tout sur le vin, de la vigne à la dégustation. Jolies photos, textes très professionnels, conseils avisés, plein d'infos. Un bouquin a offrir. C'est pour bientôt, les cadeaux, non ? Pour 35 euros, aux Éditions Chêne.E/P/A.

Pour accompagner ce long moment de lecture, j'ai ouvert la bouteille de vin doux naturel, une nouveauté de la Cave de Rasteau, reçue l'autre matin. J'adore ce terme, vin doux. Tante Margot, femme adorable et pas si "nulle" que ça dans le domaine du vin, l'employait à l'heure de l'apéro, lorsqu'elle voulait qu'on lui serve un ratafia ou un muscat sucré, en lieu et place du pineau, son élixir de jouvence. Ce qu'en dit la fiche technique ? « Cent pour cent grenache noir vendangé à la main avec tri, jus de saignée après courte macération, mutage à mi-fermentation avec de l'alcool neutre d'origine vinique, élevage à l'abri de l'air en cuve et en foudre, mise en bouteille précoce. Résultat, c'est gourmand, sympa, fruité, on croque du raisin frais en se baladant dans un roseraie un soir de printemps et en cueillant quelques simples ... Margot aurait aimé ça ! 

Les petites lampées (et autres lectures) reviennent bientôt...

 

Commenter cet article