Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Olivier-Perrier-2.JPG

Bourges. Vous le reconnaissez, amis cinéphiles? Mais si, cherchez bien... Imaginez-le en robe de bure...Voilà, vous y êtes, c'est frère Bruno, le dernier arrivé au monastère de Thibirine, dans le film Des hommes et des Dieux... Olivier Perrier, dans le civil. Originaire d'Hérisson, dans l'Allier, en plein  pays de Tronçais, l'acteur par intermittence a décidé, à l'heure de la retraite, de se lancer non pas dans l'eau bénite ou le vin de messe mais dans le whisky. Il est devenu blended master sous le nom de Monsieur Balthazar et a baptisé son breuvage Hedgehog. Ce qui veut dire? Hérisson, pardi, dans la langue du Prince Charles.

Monsieur Balthazar a conçu ce whisky en associant trois céréales. « Du maïs bio pour 65%, du malt d'orge et du seigle, explique-t-il. La bouillie des farines complètes obtenue est distillée par deux fois dans un alambic à bain-marie Holstein, sans colonne. Durant trois ans, Hedgehog séjourne d'abord dans des fûts de chêne de la forêt de Tronçais avant de couler des jours paisibles dans d'anciens fûts de cognacs de collection.»

Monsieur Balthazar est un homme sage. Qui choisit pour ses fermentations « l'eau des puits qu'utilisaient déjà les Wisigoths pour abreuver le château en bois d'Hérisson ». Qui opte « pour une fermentation de la bouillie des farines complètes de maïs, malt et seigle, afin de libérer toute la gamme d'arômes des céréales.» 

 Résultat, un « straight whisky  à l'américaine », drapé dans une jolie robe, sur un nez de tabac frais et de céréales, long en bouche, léger malgré ses 45 degrés, long, rond et suave. Présenté dans une jolie bouteille, à ouvrir devant la cheminée, le soir, entre copains, peut-être avec un bon cigare..

Monsieur Balthazar crée aussi des liqueurs, élaborées avec du distillat de son whisky, obtenues par macération, dont la Bourbonnaise des îles, à l'orange, à allonger d'eau pétillante ou d'un effervescent voir d'un champagne... Presque aussi bon que celle que faisait ma grand-mère. Presque aussi bon, c'est dire... 

 

(Produits en vente à Bourges en exclusivité à la cave Le Tocsin, rue Édouard-Vaillant.)


 


Commenter cet article