Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Miss-Glouglou.jpg

Ophélie Neiman... allias Miss GouGlou, journaliste et blogeuse vin, fait un tabac sur la toile. Elle a bossé à France 3 et Rue 89 avant de créer son blog aujourd'hui hébergé par LeMonde.fr sous le titre Les Tribulations de Miss GlouGlou. On aime son humour, sa spontanéité, son rire et sa façon un brin décalée de parler de la ...glouglousphère. Elle vient rejoindre notre bande de Fous de vin. Merci, Miss GlouGlou et à bientôt.

- Le déclic ? Le premier verre ? Le premier verre, je ne m'en souviens pas. Il n'y a pas eu de déclic comme on actionne un interrupteur, plutôt des petites pierres qui se sont ajoutées les unes aux autres: la cave de mon papa d'abord, une rencontre avec un vigneron alsacien ensuite, Albert Seltz, qui m'a offert ma première verticale. Et puis, la Cave, Communauté des Amateurs de Vins Épatants, que j'ai créée avec des amis pour des soirées dégustation, des routes des vins. Et enfin, de nombreuses bouteilles plus tard: ce blog. Toutes ces pierres se sont mises en place pour construire ma maison.

- La devise ? Je n'ai pas vraiment de devise. En revanche, il y a une maxime désuète que j'aime me rappeler: c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Je trouve cette phrase très décomplexante dans la vie en général car elle autorise l'erreur. Et, dans le vin, elle encourage ouvertement à goûter le plus possible.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Peut-être la première justement, car elle m'a ouvert des portes. Avec Albert Seltz, dont je parlais plus haut. Son cépage préféré est le sylvaner, qu'il cultive sur une parcelle de Grand Cru, le Zotzenberg. Et c'est le seul qui a, malgré la loi, commercialisé son sylvaner en Grand Cru. Il est donc unique au monde. Et délicieux, curieusement solaire, un peu voyou aussi.

- Cave ou armoire à vins ? Combien de bouteilles? Une cave d'immeuble parisien, avec des boxes qui servent surtout de débarras. Enterrée, mais un peu chaude en été. Environ deux cent cinquante bouteilles.

- Les coups de cœur du moment ? J'ai bu hier un gevrey-chambertin 1er Cru Les Combottes du Domaine Pierre Amiot et fils, 2006, une énorme claque. Puissance et complexité, arômes d'évolution qui vous donnent le sentiment d'être un vieux sage. Dans la même veine, un chassagne-montrachet 1er cru, les Embrazés de chez Vincent et Sophie Morey, en 2007. Je fête en ce moment mes fiançailles, ou plutôt l'annonce de mon mariage, enfin l'amour, avec les amis que je croise. Et ce vin est parfait pour ce type d'occasion, mêlant romantisme, tendresse et bonheur... 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article