Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Domaine-de-Pissan.JPG

Bourges. En attendant l'été et les rosés, les petites lampées traversent la France et voient la vie en rouges et blancs, du Bordelais à l'Alsace, en passant par la vallée du Rhône et la Loire... Voici donc en photos quelques-unes des bouteilles appréciées ces dernières semaines.

D'abord ce rasteau côtes-du-rhône villages 2009, du Domaine de Pisan, propriété des Caves de Rasteau. Fiche technique ? Un assemblage de grenache, de mourvèdre et de syrah, pour la moitié élevé en fûts de chêne pendant une année. Un nez de panier de baies noires sauvages, des notes de grains de café et d'épices sauvages, sur une bouche légèrement boisée, juste ce qu'il faut, à la fois gourmande, ample, flatteuse, fraîche et joyeusement longue. Un vrai bonheur, un dimanche midi, sur un poulet rôti au thym et ses cèpes...

Chateau-Pennautier.JPG

Le même jour, à l'heure du fromage, ce cabardès, évidemment très différent du rasteau précédent... On aurait du faire l'inverse car il a fallu attendre un peu pour que cette cuvée Terroirs d'Altitude 2009 de Château de Pennautier, propriété des Vignobles Lorgeril, se montre à son avantage. La fiche technique ? Cabernet franc, cabernet sauvignon (25%), merlot (20%), cot, syrah (30%) et grenache, provenant de calcaires caillouteux, avec un élevage de quatorze mois en barriques de chêne français. On est là sur un nez aussi complexe que l'assemblage, des fruits rouges confiturés, des notes chocolatées, également présentes en bouche tapissée de tanins bien présents.  

Chateau-Lamarque.JPG

On descend un peu plus bas, côté Haut-Médoc avec ce Cru bourgeois supérieur 2008 de Château de Lamarque, ouvert sur un filet mignon de veau rôti. La fiche technique ? Un bel assemblage de cabernet franc (24%), de cabernet sauvignon (46%) de merlot (25%) et de petit verdot, vinifié sous la houlette de Jacques et Éric Boissenot, puis élevé en barriques de chêne de l'Allier plus de seize mois. Sur les fruits noirs, encore un peu fermé en bouche, demandant à être bien aéré pour en apprécier l'équilibre, la belle densité, ses tanins carressants, sa longueur fruitée et fraîche.

Chateau-Rouget.JPG

Millésime identique, 2008, pour ce pomerol de Château Rouget, propriété de la famille Labruyère, ouvert en cuisinant un magret de canard ... La fiche technique ? Du cabernet franc et du merlot, élevé dix-mois en fûts de chêne, non filtré. On est là dans la séduction immédiate, avec un nez élégant sur les baies et peut-être des effluves de violettes, une bouche encore exubérante, généreuse, charnue. Il n'a pas attendu la fin de la cuisson du canard, il y avait du monde en cuisine...

La-Grille-du-diable.JPG

On traverse la France pour arriver en Alsace avec cette Grille du Diable des Vignerons de Pfaffenheim. La fiche technique ? Du pinot noir, que du pinot noir, passé en barriques un peu plus d'un an, avec un tiers de fûts neufs. Qui régale ! Joli nez très causant, sur la cerise, frais comme un pré au printemps, notes de violettes et de simples, puis de grillé... La bouche, complexe, enveloppante, sur des tanins flatteurs, fondus, offre le croquant des fruits rouges puis une finale longue et légèrement poivrée... 

 

Saumur-blanc-Ackerman.JPG

En partance pour un week-end à la mer, on a glissé dans le coffre, entre autres flacons à découvrir un autre jour, ces deux vins de la Maison Ackerman. Pour accompagner sardines crues, huîtres, crabes, araignées et raie au beurre citronné... Le Master de Donatien * 2010 est un muscadet sèvre-et-maine sur lie sélectionné par un jury qui se réunit chaque année dans la bonne ville de Nantes. Il est présenté dans une jolie bouteille sérigraphiée style Belle Époque. La fiche technique ? Du melon de Bourgogne, naturellement. Nez très intense, floral, notes de fruits mûrs, sur une bouche très croquante, fraîche, citronnée, bref un parfait copain de jeu des sardines crues et ses tartines de beurre salé... Avec les crustacés, on a osé le saumur blanc de la gamme Secret des Vignes. La fiche technique ? Que du chenin, élevé un an en barriques neuves. Joli vin, frais et explosif au nez, sur des notes d'ananas, de fleurs blanches. Bouche séduisante, harmonieuse, sur le fruit et des épices taquines... qui ne dédaignaient ni la chair du crabe, ni la belle mayo maison qui l'accompagnait, ni la raie au beurre...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Muscadet-Master.JPG

* Ackerman a repris en 20009 la société Donatien Bahuaud, l'un des principaux négociants-éleveurs du Val de Loire qui avait lancé le Master en 1984.

Commenter cet article